Campagne promotion 2012

Campagne de communication sur le rôle du bibliothécaire dans la société
« Passeurs de savoirs»
Novembre 2012

La Corporation a développé une campagne de communication visant à démontrer les compétences du bibliothécaire, afin de contribuer à changer la perception générale du public, encore très ancrée dans la culture de l’imprimé et les stéréotypes.

Le message principal diffusé par la campagne a été relayé dans les principaux journaux quotidiens numériques du Québec : La campagne s’est exclusivement déroulée sur le web durant le mois de novembre 2012. Ce choix n’est pas neutre. Malgré le fait que les bibliothécaires travaillent au quotidien sur le web, le public ne fait généralement pas cette association entre la profession et la culture numérique. C’est précisément sur cette question que la campagne Passeurs de savoirs a voulu agir.

NOUS TRAVAILLONS À FAIRE TOMBER LES MURS DE L’IGNORANCE ET DE L'EXCLUSION.  NOUS SOMMES CONSERVATEURS DU PASSÉ, DIFFUSEURS DU PRÉSENT, GARDIENS DU FUTUR. NOUS SOMMES PASSEURS DE SAVOIRS. NOUS SOMMES BIBLIOTHÉCAIRES.

L’effort de communication a mis en valeur le sens du bien commun et de l’engagement des bibliothécaires. L’objectif était de réactualiser la pertinence du bibliothécaire, de dynamiser l’image du métier et de permettre au lecteur d’avoir quelques exemples de notre contribution. Ainsi, une équipe de bibliothécaires professionnels a contribué au projet en développant des dossiers thématiques qui ont été mis en ligne dans le site passeursdesavoirs.ca. Par ailleurs, un nombre important de fournisseurs de contenus et d’éditeurs ont gracieusement permis la diffusion de certaines de leurs publications.

C’est le 1er novembre qu’a été lancée cette  campagne de communication dans le cadre du Congrès des milieux documentaires du Québec qui a réuni plus de 1 200 participants au Palais des congrès de Montréal.

Conçue par l’agence Orange Tango, le concept se traduisait par des bandeaux de couleurs variées accompagnés de la citation: «L’HOMME EST POUSSÉ PAR LE BESOIN DE SAVOIR.» ROBERT OPPENHEIMER, suivie de la phrase : Nous lui en donnons l’accès.

Ces bandeaux cliquables et diffusés dans les principaux journaux quotidiens numériques du Québec dirigeaient les visiteurs à un microsite  « passeursdesavoirs.ca »

Le site présentait des dossiers sur six thèmes sélectionnés pour leur actualité :

- Financement des partis politiques

- Les « Y » se rebellent

- Gaz de schiste

- Accès aux médecins de famille

- Hauts salaires des sportifs

- La crise des fonds de pension

Chaque thème proposait un dossier avec des documents sur divers supports, afin d’illustrer l’un des rôles des bibliothécaires, qui est de réunir une documentation pertinente sur des sujets donnés dans le but de répondre aux besoins d’information des usagers ou clients. 1

Des cartons de couleurs ont aussi été imprimés reprenant le message de la campagne :

Nous travaillons à faire tomber les murs de l’ignorance et de l’exclusion.
Nous sommes conservateurs du passé, diffuseurs du présent, gardiens du futur.
Nous sommes passeurs de savoirs.
Nous sommes bibliothécaires.

Ces cartons ont été distribués durant le Congrès des milieux documentaires du Québec ainsi que dans diverses  bibliothèques participantes.

Les bannières de la campagne Passeurs de savoirs ont été vues 17 000 000 de fois sur le réseau social Facebook, plus de 1 000 000 à travers les mots clés (Google) et plus de 1 700 000 de fois dans les médias web (Le Devoir, La Presse, Le Soleil et les quotidiens affiliés). Plus de 13 000 visites ont été comptées sur le micro-site de la campagne, dont 4 550 visites à partir des bannières dans les médias web, avec un taux de clics deux fois supérieur à la moyenne canadienne (0,16% contre 0,08%). L’intérêt et la curiosité du grand public ont donc été piqués.

En plus de cette présence web, la campagne a attiré l’attention des journalistes : un article sur la profession a été publié dans le magazine L’itinéraire et une entrevue à la radio a été donnée à une heure de grande écoute.

Cette campagne est le résultat d’une réflexion entreprise par les membres du Conseil d’administration de la CBPQ et la contribution exceptionnelle de bibliothécaires de l’Université de Montréal, de HEC Montréal, de l’Université Concordia et de la Ville de Montréal.

Ont collaboré à la réalisation :

Comité :
Guylaine Beaudry, présidente, Université Concordia
Ariane Bertouille, EBSI, Université de Montréal
Chantal Brodeur, Ville de Repentigny
Maureen Clapperton, HEC Montréal
Johanne Godon
Régine Horinstein, CBPQ
Luc Jodoin, Ville de Montréal
Mylène Lavoie, Cégep de Drummondville
Les membres des Conseils d’administration de 2008 à 2012

Collaboration spéciale :
Fanny Chabot, directrice, planification stratégique, agence TAXI

Bibliothécaires responsables de la préparation des dossiers: 
Daphné Bélizaire, HEC Montréal
Sylvain Champagne, HEC Montréal
Pierre Chaperon, Ville de Montréal
Marie Désilets, Ville de Montréal
Véronique Dupuis, Ville de Montréal
Myrian Grondin, Université de Montréal
Alex Guindon, Université Concordia
Louis Houle, Université McGill
Josée Saint-Marseilles, Agence spatiale canadienne
Monique St-Jean, Université de Montréal 
Mathieu Thomas, Université de Montréal 
Nicole Tremblay, Université de Montréal 

 

1 Le site Passeursdesavoirs.ca a depuis dû retirer certains articles et visuels dont les droits d’auteur avaient été cédés pour une période de 30 jours en novembre 2012.