CORPOCLIC est l'infolettre de la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec. En consultant CORPOCLIC, vous êtes assurés de demeurer au courant de toutes les activités et toutes les interventions de la CBPQ!
Vous avez des difficultés à lire ce courriel ? Cliquez ici
corpoclic_logo

Mot d'introduction de la présidente

president(e)

Par Isabelle Pilon

Bonjour à tous, chers membres!

Nous espérons que vous avez profité de l’été afin de faire le plein d’énergie qui vous permettra de débuter une nouvelle saison remplie de nouveautés, d’action, de projets et bien sûr, d’échéanciers à respecter!

De notre côté, nous avons travaillé activement à la préparation de la relève de la direction générale de la CBPQ. En effet, après 30 années de loyaux services, notre directrice générale, madame Régine Horinstein, cèdera bientôt sa place. Vous avez d’ailleurs probablement remarqué récemment l’affichage du poste de directeur(trice) général(e) de la CBPQ. Nous sommes à la recherche d’une personne dynamique, professionnelle, motivée et remplie d’idées afin de relever ce défi de taille. Si vous avez envie de nouveauté, c’est peut-être une occasion pour vous!

Côté formation, la CBPQ s’active. Plusieurs formations vous sont proposées cet automne afin d’enrichir vos connaissances et satisfaire votre curiosité : Numérisation, Applications mobiles, Gestion des ressources humaines et Innovation sont au menu. Venez en grand nombre. En plus de vous permettre d’enrichir vos connaissances, ces formations sont d’excellentes occasions de réseautage!

De plus, le Comité de formation travaille actuellement à la préparation de son programme de formation pour l’hiver 2016. Si vous désirez vous impliquer, nous sommes actuellement à la recherche d’un(e) président (e) pour ce comité!

L’année culminera avec le Congrès des milieux documentaires (CMD) du 18 au 20 novembre prochains. Un travail énorme est actuellement en cours et des ateliers des plus intéressants sont au programme. Nous souhaitons vous voir en grand nombre, le succès d’un congrès ne se mesure pas seulement en fonction de la qualité des conférenciers et des sujets abordés, mais aussi en terme de participation.

Finalement, vous remarquerez certainement que le CorpoClic a été quelque peu remanié afin de répondre à vos désirs formulés dans le dernier sondage. Des titres plus gros, des articles plus espacés, le tout inséré dans des encadrés de couleur segmentant les rubriques afin de rendre plus agréable votre expérience de lecture. Nous espérons que vous apprécierez ces changements.

Bonne lecture!


Liens utiles

CBPQ
CMD
ARGUS
  Nouvelles de la CBPQ

La période estivale étant passée, les dossiers d’actualité ont refait surface. Ainsi la CBPQ a signé une lettre collective relativement à la fermeture du centre de documentation du ministère de la Santé et des Services sociaux dans laquelle les organismes signataires expriment leur inquiétude.

Avec le départ annoncé de la directrice générale en fin d’année, une offre d’emploi a été publiée en septembre en vue de la remplacer.

Avant l’assemblée générale du 15 octobre, les membres du conseil d’administration tiendront leur dernière réunion durant laquelle l’élection au comité exécutif aura lieu.


Revue Argus

La revue a une nouvelle rédactrice en chef, Marie-Eve Auclair, qui a entamé son mandat avec la production du volume 44 no.1 Elle lance une invitation aux personnes intéressées à la sollicitation d’auteurs ou à relecture de textes et la révision linguistique à communiquer directement à revueargus@gmail.com et de spécifier leur champ d’intérêt.


Programme de formation 2015-2016

Le comité travaille très fort pour offrir une programmation 2016 des plus intéressantes ainsi qu’une diversité de sujets pour une offre de webinaires.

Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de suivre la formation sur la gestion de projets, une reprise est prévue le 29 janvier 2016. Les formations Communiquer efficacement(le 5 février 2016) et Comment exercer son leadership(le 19 février 2016) seront données par Martyne Malo, fort appréciée des participants.

La formation Devenir plus efficace en utilisation le potentiel d’Outlook pour gérer son temps, ses tâches, ses projets et ses courriels sera offerte le 12 février 2016. Une carte postale sera envoyée à cet effet aux membres avec le renouvellement des cotisations.

À cette courte liste s’ajouteront plusieurs activités en cours de préparation pour le mois de mars.

Vous voulez vous joindre au comité, assumer les orientations du comité, vous avez des suggestions, des propositions de sujets? Contactez-nous à : dg@cbpq.qc.ca Le comité accueillera avec plaisir des personnes dynamiques ayant à cœur de répondre aux besoins des professionnels.

CMD 2015

Le programme préliminaire en format PDF est en ligne: Programme préliminaire

Consultez la richesse du contenu et les invités de marque : Dr Lupien proposera des moyens pour mieux faire face au stress auquel tous et chacun doivent faire face, la journaliste et essayiste Djamila Benhabib viendra quant à elle traiter de la liberté d’expression. En conférence de clôture, le CMD est très fier d’accueillir Éric-Emmanuel Schmitt, un des auteurs francophones les plus lus et les mieux représentés dans le monde. Que ce soient ses livres, ses pièces de théâtre ou les films adaptés de ses œuvres (Odette Toulemonde, Oscar et la dame rose, etc.), on ne reste pas indifférent à son talent.

Nous vous invitons à vous inscrire en grand nombre à ces trois journées proposant, en plus des invités cités plus haut, des ateliers, des colloques scolaires, universitaires et sur la santé ainsi que de courts ateliers pratiques à l’Agora.

C’est un rendez-vous à ne pas manquer du 18 au 20 novembre 2015.

Brèves

Nominations


Danielle Chagnon a été nommée directrice générale de la Grande Bibliothèque suite au départ à la retraite d’Hélène Roussel. Mme Chagnon est à l’emploi de BAnQ depuis 2001, elle occupait auparavant le poste de directrice générale de la Bibliothèque nationale.


Hélène Laverdure, pour sa part, a été nommée conservatrice et directrice générale des Archives nationales.

Ville de Montréal
Ivan Filion, qui était chef de division, a été nommé directeur des bibliothèques de Montréal. Il succède à Louise Labory.

Université McGill
France Bouthillier assumait la direction de l’École des sciences de l’information depuis 2004, et la direction des études doctorales de l’École. Depuis le 1er septembre, elle est vice-doyenne au programme d’études supérieures et postdoctorales de l’Université. C’est Kimiz Dalkir, professeure (SIS) qui assumera la direction intérimaire de l’École.

Par Régine Horinstein


Départ à la retraite - nos meilleurs vœux

Hélène Roussel a été directrice de la Grande Bibliothèque depuis 2003. Elle a pris sa retraite le 14 août. Elle est entrée à BAnQ en 1999 et a consacré ces années à cette grande institution qu’elle aura marquée par son engagement sans faille à la tâche. Elle avait auparavant été active au réseau des bibliothèques de Montréal (1980-1999). Louise G Labory, directrice associée – Bibliothèques, à la direction de la culture et du patrimoine de la Ville de Montréal de 2001-2015. Parmi ses moments marquants : La publication du Diagnostic des bibliothèques publiques de l’Île de Montréal, en 2005 2007 Programme de rénovation, d’agrandissement et de construction de bibliothèques (RAC). Voir aussi: l'entrevue

Guylaine Pellerin a pris sa retraite de la bibliothèque de Saint-Lambert où elle occupait le poste de directrice.

Par Régine Horinstein


Décès

C’est avec grande tristesse que nous avons appris le décès de deux collègues: Claire Dufresne, associée durant de longues années au Réseau Biblio des Laurentides et Karine Samoisette, décédée dans des circonstances tragiques. Elle travaillait à la bibliothèque de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Nos sincères condoléances aux familles, proches et amis.

Par Régine Horinstein

Concours Maison de l'architecture du Québec

Aspirants auteurs de 34 ans et moins, devenez une star de la critique



Jeunes bibliothécaires, mobilisez- vous!

Date limite d’inscription: 1er novembre 2015

La Maison de l’architecture du Québec (MAQ) est heureuse de lancer la quatrième édition du Concours Jeune Critique MAQ en architecture ! Grâce à une nouvelle association avec l’Institut Royal d’Architecture du Canada, le concours s’élargit maintenant à l’ensemble du territoire canadien, et permet d’offrir à chacun des deux lauréats un prix de… 1000$ ! En plus, le texte lauréat francophone sera publié dans la revue Nouveau Projet, tandis que le texte lauréat anglophone sera publié dans Canadian Architect.

Le thème de cette 4e édition est Une bibliothèque pour le XXIe siècle. Les concurrents devront développer leur critique en s’appuyant sur une ou plusieurs bibliothèques récentes qu’ils auront pu visiter. Une liste de bibliothèques permettant une bonne analyse est fournie dans les règlements.

De plus, l’article sera aussi publié dans la revue Argus - Hiver 2016

Pour les détails, règlements et bulletin d’inscription

Par : Régine Horinstein


Fab Lab en bibliothèque, un nouveau pas vers la refondation du rapport à l'usager?


Dans le cadre d'un stage, Marjolaine Simon (conservateur DCB 23) a conduit une étude portant sur le mouvement des Fab Labs en France. Préparé en collaboration avec Marc Maisonneuve, un article du BBF rend compte des résultats de cette étude.

Fab Lab en bibliothèque, un nouveau pas vers la refondation du rapport à l'usager ?

Marjolaine Simon, en collaboration avec Marc Maisonneuve in Bulletin des bibliothèques de France, n° 6, juillet 2015. - (p. 138 - 151). L’article est consultable à l’adresse suivante

Par Régine Horinstein

Mieux collaborer à l’interne pour mieux coopérer à l’externe à l’ère numérique

Dans ce blogue de Josée Plamondon, elle recense les obstacles et les prérequis en matière d’habiletés collaboratives pour mener à terme des projets numériques.

«Malheureusement, il est rare que l’on investisse le temps et les ressources permettant d’arrimer les projets avec les usages, la culture et les intervenants concernés, quelle que soit leur position dans l’organigramme».

Source : http://www.archimag.com/bibliotheque-edition/2015/06/15/biblioth%C3%A8ques-seront-elles-fusibles-crise-%C3%A9conomique

Par Régine Horinstein


L’IFLA se félicite de l’Agenda 2030 des Nations Unies 2030!

Le 2 août 2015, après plus de trois années de négociations et la participation intense de la part de nombreuses organisations, dont l'IFLA, les États membres de l'Organisation des Nations Unies ont abouti à une version finale du Programme de développement post-2015 - désormais connu sous le nom d’Agenda 2030.

IFLA se félicite de l'Agenda 2030 et est heureuse de voir l'accès à l'information, l'alphabétisation universelle, la sauvegarde du patrimoine culturel et naturel, ainsi que l'accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC) fortement présents dans celui-ci. Nous nous réjouissons tout particulièrement de la mention explicite de l'accès à l'information dans la Cible 16.10:

« Assurer l'accès public à l'information et la protection des libertés fondamentales, conformément à la législation nationale et les accords internationaux ».
Pour la suite: http://www.ifla.org/FR/node/9834

Par Régine Horinstein

Démarrage d’une étude socio-économique des revues savantes canadiennes

Érudit, en collaboration avec l’Association canadienne des revues savantes, la Fédération canadienne des sciences humaines, Éditions Sciences Canada, et avec l’appui financier du Conseil de recherches en sciences humaines, a engagé une équipe de consultants indépendants pour entreprendre une étude sur la situation financière des revues savantes canadiennes publiées dans les deux langues officielles.

Le rapport de l’étude sera rendu disponible à l’automne 2015.
Source: http://us3.campaign-archive1.com/?u=b865f2a1d7079a1246f02d4c5&id=93bf80f71c&e=6275f9039b

Par Régine Horinstein


Une vidéo du symposium de OCLC: «Génération Y en transition» disponible en ligne

Cette vidéo aborde les défis et les opportunités de travailler et d’offrir des services à la génération Y présentée par Kim Lear. en anglais)

Par Régine Horinstein

Le Médialab – un espace de création numérique à BAnQ

Bibliothèque et Archives nationales du Québec inaugurera au cours de l’année 2016 un atelier de création numérique destiné aux adolescents de 13 à 17 ans. Le Médialab prendra une forme double : un espace virtuel accessible à tous les adolescents du Québec et un espace physique, situé à la Grande Bibliothèque. En préparation du projet, des adolescents ont notamment été invités à participer à un processus de cocréation sur la conception du Médialab. Pour demeurer à l’affût des développements entourant ce projet emballant, visitez l’espace professionnel des milieux documentaires.

Source: BAnQ Infolettre Services aux milieux documentaire Septembre 2015
Par Régine Horinstein


Migrants de Calais: une touche de poésie grâce à la bibliothèque Jungle Books (Les livres de la jungle)


La Jungle, un camp situé près de la côte nord de la France, accueille environ 3000 réfugiés ayant fui la répression et la guerre dans des pays comme l’Érythrée, l’Afghanistan et la Syrie.

L’accès des résidents à la nourriture, à l’eau potable et aux soins médicaux est très limité, mais de nombreux bénévoles s’efforcent de leur rendre la vie plus supportable. Mary Jones, originaire du Pays de Galles et habitant désormais d’Amiens, apporte ainsi des denrées dans le camp depuis plusieurs années.

Des bénévoles ont récemment ouvert une bibliothèque dans le camp, qu’ils ont baptisée "Jungle Books" (Livres de la jungle). L’institution propose à ce jour environ 200 titres, allant des livres pour enfants aux fictions en passant par les dictionnaires, d’après le Guardian.

« C’est fascinant de voir ce que les gens demandent – des nouvelles et de la poésie, par exemple », a-t-elle rapporté à Publishing Perspectives.

Source: http://www.huffingtonpost.fr/2015/08/27/migrants-calais-bibliotheque-livres-jungle-books_n_8047052.html

Par Christian Lacroix

L'IFLA adopte une déclaration sur la vie privée dans les bibliothèques

viepriveebiblio

Cette année, la Fédération internationale des bibliothécaires et des institutions (IFLA) s’est réunie en Afrique du Sud pour réfléchir aux bibliothèques de demain. La protection de la vie privée était à l’honneur, la Fédération ayant adopté une déclaration signée par le comité sur la liberté de l’accès à l’information et la liberté d’expression (FAIFE).

Le code éthique de l’IFLA identifie le respect de la vie privée et la protection des données personnelles comme des principes fondamentaux.

Les bibliothèques sont ainsi incitées à faire un gros travail de prévention en encourageant les usagers à se renseigner sur les enjeux de la protection des données et de la vie privée. Pour ce faire, l’IFLA recommande de dispenser des formations adéquates aux professionnels des bibliothèques. Ils sont aussi encouragés à entreprendre une réflexion sur le droit numérique et à soutenir les initiatives locales concernant la protection des données.

Source : http://www.archimag.com/bibliotheque-edition/2015/08/27/ifla-adopte-une-declaration-sur-la-vie-privee-dans-les-bibliotheques

Par Christian Lacroix

Une plus grande sélection de livres électroniques du Canada atlantique dans les bibliothèques publiques

Douze maisons d'édition régionales ont conclu une entente avec la Bibliothèque provinciale de la Nouvelle-Écosse et les Bibliothèques publiques d'Halifax afin d'offrir gratuitement les livres électroniques aux utilisateurs des bibliothèques. L'entente permet également aux bibliothèques de faire l'achat de nouveaux ouvrages électroniques et d'établir des liens avec d'autres maisons d'édition. À l'extérieur du Québec, il s'agit de la première entente provinciale de ce genre entre les bibliothèques et les maisons d'édition locales.

Plus de 600 nouveaux livres électroniques sont maintenant offerts à l'échelle de la province. Il s'agit d'ouvrages de fiction et d'ouvrages documentaires portant sur une variété de sujets, principalement à l'intention de lecteurs adultes. Des ouvrages à l'intention des jeunes lecteurs, y compris des versions françaises, sont également offerts.

Les nouveaux titres, comme tous les autres livres électroniques dans le système des bibliothèques publiques de la Nouvelle-Écosse, sont offerts à toute personne ayant une carte de membre d'une bibliothèque publique, disponible gratuitement, et un accès à Internet.

Des renseignements supplémentaires sur le projet se trouvent au novascotia.ca/readlocal (en anglais seulement).

Source: http://novascotia.ca/news/release/?id=20150826003

Par Christian Lacroix

L'UQAM ferme ses bibliothèques le dimanche
UQAM

En raison des dernières compressions budgétaires imposées par Québec, l'Université du Québec à Montréal (UQAM) ferme ses six bibliothèques les dimanches, et ce depuis le 6 septembre.

« [...] la fermeture des bibliothèques cette journée de la semaine représente, dans les circonstances, le choix le moins dommageable pour les étudiants et l'ensemble de la communauté », a indiqué la direction du Service des bibliothèques par voie de communiqué.

Les compressions budgétaires dans le réseau de l'Éducation sont dénoncées par les syndicats d'enseignants, les comités de parents, plusieurs commissions scolaires et des regroupements de parents. Les diverses associations promettent de faire entendre leur mécontentement au cours des prochaines semaines.

Source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/2015/08/27/003-uqam-budget-fermeture-bibliotheques-dimanche-philippe-couillard.shtml

Par Christian Lacroix

Les bibliothèques de l’UQAM doivent rester ouvertes, dit Québec
UQAM Julie White, porte-parole du ministre de l’Éducation, François Blais indique que « l’ensemble des universités sont capables de faire des efforts budgétaires, mais qu’elles doivent le faire tout d’abord au niveau de l’administration, et c’est ce qu’on demande à l’UQAM de faire ».

L’université justifie toutefois sa décision en raison du faible achalandage des bibliothèques le dimanche, «le nombre de prêts de documents et d’entrées enregistrées aux portes des six bibliothèques le dimanche [représentant] en moyenne 3 % des prêts et visites mensuelles».

Le syndicat déplore que ce soit les services aux étudiants qui soient affectés par le plan de rigueur budgétaire. «On comprend que la situation est particulière, concède Mme Blais. Ce qu’on ne comprend pas, c’est pourquoi on continue à investir des millions dans l’immobilier ou dans le déménagement de certaines facultés. Dans le contexte actuel, peut-être devrait-on arrêter de mettre de l’argent là et se concentrer sur les services aux étudiants.»

Source : http://www.ledevoir.com/societe/education/448736/les-bibliotheques-de-l-uqam-doivent-rester-ouvertes-dit-quebec

Par Christian Lacroix

Des cartes de bibliothèque pour tous les enfants écossais: une belle initiative à copier?

Le gouvernement écossais a peut-être trouvé une solution pour pousser les enfants de son pays à s'intéresser à la lecture : les équiper d'une carte de bibliothèque dès le plus jeune âge. L'opération coûtera environ 80 000£ (soit un peu plus de 100 000 euros).

L'idée a d'abord été lancée par Marc Lambert, le directeur général du Scottish Book Trust, une organisation qui encourage la lecture, l'écriture et la littérature en Écosse lorsqu'il a visité la bibliothèque d'Innerpeffray, la plus vieille du pays.

Les bibliothèques vont ensuite devoir travailler avec les communautés et les écoles pour promouvoir le programme et pousser les enfants à utiliser leur carte et découvrir les plaisirs de la lecture en libre-service. Il y a actuellement 600 bibliothèques en Écosse. L'année dernière, 28 millions de personnes y ont mis les pieds et plus de 20 millions de livres sont empruntés chaque année.

Source: http://www.terrafemina.com/article/des-cartes-de-bibliotheque-pour-tous-les-enfants-ecossais-une-belle-intiative-a-copier_a284255/1

Par Christian Lacroix

Aux États-Unis, les bibliothèques deviennent des refuges pour la vie privée

Le Library Freedom Project a été monté récemment par Alison Macrina, afin de coordonner au mieux les actions et revendications pour la défense de la vie privée, en particulier au sein des bibliothèques. Convaincue que la liberté intellectuelle va de pair avec la confidentialité de tous les échanges, la jeune bibliothécaire s'est associée avec l'Electronic Frontier Foundation, qui défend la liberté d'expression sur le web.

Le projet Tor semblait fait pour rejoindre la coalition, et c'est chose faite avec la mise en place d'un programme pilote au sein de la bibliothèque Kilton de Lebanon, dans le New Hampshire. Les ordinateurs de l'établissement fonctionnent déjà sous Linux (Windows a participé au programme de surveillance de la NSA), mais l'arrivée de Tor va permettre d'améliorer la protection de la vie privée avec toute une série de logiciels sécurisés.

Source: https://www.actualitte.com/article/monde-edition/le-projet-tor-s-invite-dans-les-bibliotheques-americaines/60159

Par Christian Lacroix

Un syndicat de scientifiques déplore la fermeture d'un centre de recherche en Alberta

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, qui représente quelque 15 000 scientifiques fédéraux, affirme que le Centre de recherche en Agriculture et en Agroalimentaire de Lethbridge, dans le sud de l'Alberta, a été fermé discrètement récemment.

Le centre de recherche en Agriculture et en Agroalimentaire de Lethbridge a été créé en 1906 et permettait à près d'une cinquantaine de scientifiques d'Agriculture Canada ainsi qu'à de nombreux techniciens et étudiants d'avoir accès à des documents spécialisés dans des domaines allant de l'élevage du bœuf aux insectes nuisibles en passant par les gaz à effet de serre.

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada dit qu'il s'agit de la 16e bibliothèque à disparaître en raison des compressions, fermetures et fusions effectuées depuis 2012.

Source: http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/08/22/une-bibliotheque-scientifique-federale-detruite_n_8024694.html

Par Christian Lacroix

Une enquête sur la sécurité des employés de bibliothèque apporte des éclaircissements

BURNABY – La première phase du Sondage du SCFP-C.-B. sur la santé-sécurité dans les bibliothèques est terminée. Plus de 500 employés de bibliothèque répartis dans 50 collectivités y ont répondu. Leurs réponses apportent de précieux éclaircissements sur les défis croissants dans l’ensemble du secteur britanno-colombien.

La phase deux consistera en entrevues individuelles avec les membres du SCFP œuvrant dans les bibliothèques à l’automne. Ces entrevues permettront aux répondants d’approfondir leurs points de vue, ce qui étoffera l’analyse des problématiques avec lesquelles ils sont aux prises. En outre, ces entrevues seront l’occasion de débattre de solutions de première ligne et de recommandations.

Le SCFP-C.-B. représente 4 500 employés de bibliothèques scolaires, universitaires, collégiales et publiques.

Source: http://scfp.ca/une-enquete-sur-la-securite-des-employes-de-bibliotheque-apporte-des-eclaircissements

Par Christian Lacroix

La future bibliothèque présidentielle de Barack Obama sera numérique

Le président américain souhaite créer un établissement doté des dernières technologies pour un coût d'un milliard de dollars (environ 900 millions d'euros). À quelques mois de la fin de son second mandat, Barack Obama est déjà en train de réfléchir à sa vie d'après. Son avenir passera immanquablement par la création d'une bibliothèque présidentielle, une étape incontournable pour tout ancien président des États-Unis. Cet établissement pourrait cependant marquer une rupture fondamentale avec les bibliothèques de ses prédécesseurs. Il pourrait en effet s'agir d'une bibliothèque numérique adossée à une fondation.

Selon un conseiller du président Obama cité par le New York Times, ce projet devrait coûter un milliard de dollars (environ 900 millions d'euros), soit le double de ce qu'a coûté la construction de la bibliothèque George W. Bush inaugurée en 2013.

En attendant de réunir cette somme, Barack Obama est sûr d'une chose : la bibliothèque sera édifiée dans son fief électoral à Chicago. Un architecte devrait être désigné d'ici quelques semaines. Mais beaucoup de questions demeurent quant au volet numérique de la future bibliothèque.

Source: http://www.archimag.com/bibliotheque-edition/2015/08/18/future-biblioth%C3%A8que-pr%C3%A9sidentielle-barack-obama-num%C3%A9rique

Par Christian Lacroix

Le ministère de la Santé défend la fermeture de sa bibliothèque
Québec
Crédit photo: Martin St-Amant / CC /Wikimedia
La bibliothèque du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), qui fermera ses portes le 25 septembre, aurait nécessité d’importants travaux pour renforcer le plancher en raison du poids des milliers de documents.
Comme le rapportait Le Devoir samedi, le gouvernement Couillard accélère un programme qui vise à fermer des bibliothèques situées dans des ministères et organismes de l’État. Le centre de documentation du MSSS — le plus gros ministère québécois — fermera ses portes le 25 septembre. Il déménagera à la bibliothèque Cécile-Rouleau, dans l’édifice G à Québec, qui héberge déjà les bibliothèques d’une série de ministères.

Le ministère note que la bibliothèque n’avait qu’un « faible achalandage ». Aucune perte d’emploi n’est prévue. «Cinq membres du personnel affectés à ce service seront replacés dans des postes vacants du MSSS ou dans d’autres ministères», explique la porte-parole.

Source: http://www.ledevoir.com/politique/quebec/447834/le-ministere-de-la-sante-defend-la-fermeture-de-sa-bibliotheque

Par Christian Lacroix

Faute de moyens, la bibliothèque de Birmingham (UK) s'en remet au public

En août dernier, la bibliothèque de Birmingham, dont la construction au cœur d’une période de restriction budgétaire en Angleterre avait été critiquée, a publié un tract appelant aux dons d’ouvrages de moins d’un an de publication. La publication de ce tract a été déplorée par la chaîne du réseau BBC.

On rappelle que la bibliothèque avait réduit ses heures d’ouverture en décembre 2013, quelques mois après la fin de sa construction.

L’écrivain S. J. Watson a manifesté sa colère à propos du tract sur Twitter.

Source: https://www.actualitte.com/article/monde-edition/la-bibliotheque-de-birmingham-appelle-ses-usagers-aux-dons-de-livres/60261

Par Richard Demers

Un projet de Google évite à la bibliothèque de Birmingham de réduire ses heures d’ouverture à la suite des coupes budgétaires.
Bibliothèque de Birmingham

En dépit de l’annonce faite par la nouvelle bibliothèque de Birmingham, ouverte depuis seulement deux ans, de devoir réduire ses heures d’ouverture en raison des coupes budgétaires qu’elle subit, les citoyens pourront vraisemblablement accéder à l’édifice grâce à Google et à un projet de classes de langues. En effet, le géant de l’internet endosse un projet en collaboration avec le Brasshouse Language Service de la municipalité pour permettre la tenue de formations sur les compétences numériques destinées aux PME dans le cadre de son initiative de « garage numérique ».

Grâce à ce nouveau programme, certains espaces de la bibliothèque seront à nouveau accessibles au-delà des heures d’ouverture de la bibliothèque. Durant 26 heures additionnelles, seule une portion limitée de la collection sera disponible en libre-service.

Malgré cette initiative, la bibliothèque maintiendra son offre de service complète pendant seulement 40 heures par semaine et demeurera fermée le dimanche. En outre, il n’est pas certain que les pertes d’emplois liées à la réduction de services seront annulées. Source: http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/google-scheme-saves-birmingham-library-from-restricting-opening-hours-over-budget-cuts-10417082.html

Par Louise Struthers

Que souhaitons-nous de la part du prochain conservateur de la bibliothèque du Congrès?

La population a besoin d’alliés comme les bibliothécaires au sein du gouvernement fédéral pour combattre la censure et la liberté d’expression. Pour la première fois depuis 28 ans, le poste de conservateur de la bibliothèque du Congrès est vacant avec le départ du Dr. James Billington qui n’aura malheureusement pas su mener la transition vers une bibliothèque du 21e siècle. Il serait souhaitable que le président Obama choisisse un candidat qui endosse les valeurs chères au cœur des bibliothèques et qui s’assure de les intégrer à l’ère numérique.

Selon Jessamyn West, de la Librarian of Progress campaign, la bibliothèque du 21e siècle devrait, sous la responsabilité de son nouveau conservateur:
  • redoubler d’efforts pour numériser sa collection et la rendre accessible en ligne;
  • encadrer et appuyer plus efficacement le Copyright Office;
  • améliorer l’accès au Congressional Research Service, qui produit des rapports non partisans pour les législateurs;
  • se porter à la défense des droits des usagers.

Le conservateur de la bibliothèque du Congrès pourrait également s’afficher comme un ardent défenseur des bibliothèques à la grandeur du pays et appuyer le développement de technologies d’encryptage et de confidentialité. C’est d’ailleurs sans surprise que l’ALA milite également pour la nomination d’un bibliothécaire à ce poste.

Source : https://www.eff.org/deeplinks/2015/07/what-do-we-want-next-librarian-congress

Par Louise Struthers

La bibliothèque publique d’Edmonton remporte deux prix internationaux

Lors de son dernier congrès, l’ALA a remis pour la première fois deux de ses cinq prix internationaux à une même bibliothèque, la bibliothèque publique d’Edmonton. Le premier prix récompense son projet de services de proximité. Dans le cadre de ce projet, la succursale Stanley A. Milner emploie depuis 2011 des travailleurs sociaux et cette mesure s’est étendue à cinq autres succursales.

Le deuxième prix souligne l’importance de sa programmation en littératie numérique, grâce à laquelle tout le personnel de la bibliothèque a reçu une formation et divers outils ont été rendus disponibles pour des programmes et des formations.

Source:"Edmonton Public Library wins two international awards", Catherine Griwkowsky, Edmonton Sun, 29 juin 2015

Par Louise Struthers

De nouvelles lois permettent de conserver des livres numériques australiens à la bibliothèque nationale à Canberra

Grâce à une nouvelle loi adoptée par le parlement fédéral, les livres numériques, les blogs de même que des sites Internet importants et des messages publiés sur les médias sociaux seront conservés à la National Library of Australia (NLA) à compter de janvier 2016 et ce, dans le but de capter un instantané de la vie australienne. Jusqu’à maintenant, la loi sur le droit d’auteur, par l’entremise du dépôt légal, permettait de recevoir tous les livres publiés localement.

Selon Alison Dellit, directrice de la gestion de la collection australienne, le nouvel amendement ferme la porte aux échappatoires de la loi en permettant la conservation des contenus publiés sur Internet qui risqueraient de disparaître dans le futur.

«La loi nous permet d’exiger que les éditeurs déposent les documents numériques à la bibliothèque nationale», souligne-elle. La NLA devra accroître sa capacité de stockage de données afin de sauvegarder des milliards de pages de contenu australien en ligne.

Source: http://www.abc.net.au/news/2015-07-03/e-books-to-be-preserved-by-australian-national-library/6591070

Par Louise Struthers

La bibliothèque centrale d’Halifax en lice pour le World Building of the Year
BibHalifax
Crédit photo: http://thechronicleherald.ca
La bibliothèque centrale d’Halifax est l’une des 13 finalistes retenues dans la catégorie Civic and Community section du World Building of the Year, titre décerné dans le cadre du World Architecture Festival. Si elle est sélectionnée, la bibliothèque sera en compétition avec les gagnants de 27 autres catégories pour remporter les grands honneurs. Le comité a reçu plus de 700 candidatures provenant de 47 pays. Tous les finalistes seront invités à présenter leur projet en personne lors du prochain festival tenu au Marina Bay Sands à Singapour en novembre 2015.

Source: http://thechronicleherald.ca/metro/1294815-halifax-central-library-on-short-list-for-world-building-of-the-year

Par Louise Struthers

Amazon paiera les auteurs de son programme de bibliothèque sur la base du nombre de pages lues

À compter du 1er juillet, Amazon paiera ses auteurs en fonction du nombre de pages lues et non du nombre de livres consultés. Ce changement semble affecter uniquement les livres numériques publiés à compte d’auteur par l’entremise de Kindle Unlimited et de Kindle Owners Lending Library. Amazon souligne que le changement survient en réponse aux demandes des auteurs qui souhaitaient que les paiements reflètent davantage la longueur des ouvrages publiés.

Par le passé, Amazon versait un montant en fonction du nombre de fois qu’un livre était emprunté, une pratique courante dans les bibliothèques. Des auteurs de livres plus volumineux se sont plaints du fait qu’un ouvrage de 20 000 mots rapporte autant qu’un autre de 500 000 mots. Dorénavant, chaque auteur sera payé en fonction du nombre de pages consultées une première fois seulement par un usager selon une évaluation faite à l’aide d’un algorithme utilisé par Amazon.

Source : http://www.usatoday.com/story/tech/2015/06/22/amazon-pages-read-kindle-owners-lending-library-payment/29110803/

Par Louise Struthers

Bibliothèque de Québec «Anglaisement» tous azimuts

S’adressant au directorat de la bibliothèque de Québec et, en particulier, à sa directrice Marie-Claire Lévesque, l’auteur déplore l’utilisation pauvre de la langue française dans la rédaction des notices de films au sein du catalogue de la Bibliothèque de Québec.

Conscient que la maîtrise « correcte » de la langue révèle de l’exploit alors que les universités accordent des diplômes à des gens incapables d’une maîtrise plus que minimale de notre langue, il considère scandaleux qu’un tel gâchis soit reconduit aux institutions vénérables telles que Institut Canada auquel la ville de Québec a donné le mandat d’organiser la bibliothèque.

Il ajoute par ailleurs que les acquisitions en section Films non français à l’origine ne sont plus accessibles dans la langue officielle de la province, contrevenant ainsi à la législation de la Charte de la langue française.

À croire que la Bibliothèque de Québec s’applique à angliciser son fonds et, par le fait même, ses usagers, et ce aux frais des contribuables.

Madame Louise Beaudoin, autrefois ministre de la Culture et responsable de la Charte de la langue française, n’aurait pas accepté passivement une « gabegie suicidaire pareille », contrairement au chef d’État actuel qui « constitue la réincarnation... d’Elvis Gratton et de Philippe... Pétain ».

Par Richard Demers

Bibliothèque Saint-Sulpice - Le comité de travail conjoint est à l'œuvre

Un comité de travail conjoint entre le Ministère de la Culture et des Communications (MCC) et la ville de Montréal ayant pour but de donner une nouvelle vie à la bibliothèque Saint-Sulpice a été mis sur pied. Dès cet automne, on lancera un appel de propositions.

Rappelons que la ministre Hélène David annonçait la formation de ce comité à la suite de la suspension de la vente de l’immeuble patrimonial. La bibliothèque Saint-Sulpice profite de la protection de la loi sur le patrimoine culturel à un immeuble, peu importe son prochain occupant. Une demande d’autorisation à des travaux à l’extérieur ou à l’intérieur doit être présentée au MCC.

L’information sur la bibliothèque Saint-Sulpice est disponible sur le site du Répertoire du patrimoine culturel du Québec (RPCQ).

Source: https://www.mcc.gouv.qc.ca/index.php?id=2328&no_cache=1&tx_ttnews%5Btt_news%5D=7234&tx_ttnews%5BbackPid%5D=2&cHash=d0011d161db314f3f1f27685f7cdba3f

Par Richard Demers

Les avocats de la ville de Paris contre des bibliothécaires, pour une simple marque

En juin dernier, l’Association des Bibliothécaires de France (ABF) publiait sa Charte du droit fondamental des citoyens à accéder à l’information et aux savoirs par les bibliothèques. Un document qui permet un meilleur suivi des établissements. C’est la présentation de son appellation Bib'lib qui a alerté les avocats de la ville de Paris. Il y aurait une similitude portant à confusion avec le service de location de vélos et de voitures appelées respectivement vélib et autolib.

Dans un courrier adressé à l’association, on y explique que le terme « lib » est une marque déposée par la mairie. La municipalité leur accorde l’autorisation de l’utiliser, mais se réserve le droit de faire de même pour une quelconque action nommée Bib'lib.

Surprise par la démarche, Anne Verneuil, présidente de l’ABF, rappelle que Bib'lib est une charte énonçant des principes de liberté et d’égalité et non pas une marque de quoi que ce soit. L’usage du terme reste en dehors de la vie des affaires. De plus, la confusion dans l’esprit du public n’est pas avérée.

Selon la mairie de Paris, l’affaire en restera là.

Source: https://www.actualitte.com/article/monde-edition/la-charte-pour-l-acces-a-l-information-de-l-abf-visee-par-la-mairie-de-paris/60000

Par Richard Demers

Les bibliothèques des ministères écopent

Depuis une dizaine d’années, une série de centres de documentation gouvernementaux ont fermé leurs portes et sont déménagés à la bibliothèque Cécile-Rouleau, dans l’édifice G : ceux de la Régie des rentes du Québec, de la Société de l’assurance automobile du Québec, en plus des ministères du Tourisme, de l’Environnement, du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, des Affaires municipales, de l’Éducation et de la Famille. Celui du ministère de la Santé et des Services sociaux les rejoindra bientôt.

Cette restructuration provoque de la grogne au ministère de la Santé et des Services sociaux. Sous le prétexte d’économiser des fonds publics (4,5 M$), le gouvernement Couillard provoque une perte d’expertise scientifique comparable à celle qui sévit à Ottawa sous le gouvernement Harper, dit une source qui a demandé à garder l’anonymat.

Les techniciens en documentation compilent des documents et des statistiques exhaustives sur les maladies, la santé publique, les services sociaux et la recherche de partout dans le monde. La documentation a beau être offerte en ligne, il n’y a rien de mieux qu’un contact direct avec les décideurs pour améliorer le processus de gestion.

«Le gouvernement coupe les services sans mesurer l’impact de ses décisions », a réagi Lucie Martineau, présidente du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), en entrevue au Devoir.

Source: http://www.ledevoir.com/politique/quebec/447684/compressions-les-bibliotheques-des-ministeres-ecopent

Par Christian Lacroix

Colombie: il sauve des livres des poubelles pour les enfants désœuvrés

José Gutiérrez, un éboueur colombien, a récupéré plus de 20 000 livres dans les poubelles des beaux quartiers de Bogota. Désirant aider les enfants démunis, monsieur Gutiérrez a transformé son garage en bibliothèque de fortune, dont le nom est «Le Pouvoir des mots» et où les écoles, les parents et les enfants sont invités à venir se servir. Fort de son succès, le Colombien a même fait livrer des ouvrages en trop dans les bibliothèques du pays et a expliqué sa démarche au Salon du livre de Guadalajara et à celui de Santiago.

Selon le Ministère de la Culture à Bogota, les 19 bibliothèques publiques et 10 privées se situent loin des quartiers pauvres, les rendant difficilement accessibles.

José Gutiérrez doit sa passion de la lecture à sa mère qui se faisait un point d’honneur, malgré le manque de moyen, de lui procurer des livres.

Source: https://www.actualitte.com/article/monde-edition/sauver-des-livres-des-poubelles-pour-en-faire-une-bibliotheque/60258

Par Richard Demers

La bibliothèque de Toronto va déployer des machines à prêter les livres
Pour inciter les gens au prêt des livres, la bibliothèque de Toronto placera des distributeurs de livres à la gare Union Station. Les voyageurs pourront en emprunter avant de monter dans le train ou en rentrant chez eux. Une boîte leur permettra de les retourner par la suite.

D'ici la fin de l'année, les distributeurs donneront accès à des DVD, également, et peut-être même au téléchargement de livres.

À Ottawa et Edmonton, la même expérience a connu un grand succès.

Chaque distributeur coûte environ 200 000 $.

Source: http://www.idboox.com/culture/la-bibliotheque-de-toronto-va-deployer-des-machines-a-preter-les-livres/

Par Richard Demers

Framabookin, une bibliothèque numérique en accès libre

L’association Framasoft, qui travaille à la promotion et la création de logiciels libres, a proposé Framabookin, une bibliothèque numérique de plusieurs centaines d’ouvrages accessibles librement accompagnés d’une notice, de mots-clés et téléchargeables en EPUB ou PDF, pour tous les types d’usagers.

Framasoft est tenu par des bénévoles qui encouragent les internautes à la décentralisation du web.

Source: http://www.archimag.com/bibliotheque-edition/2015/08/10/framabookin-biblioth%C3%A8que-num%C3%A9rique-acc%C3%A8s-libre

Par Richard Demers

Une deuxième bibliothèque sans livre ouvre ses portes aux États-Unis

Après une première bibliothèque sans livres imprimés ouverte en 2013, qui a attiré 200 000 personnes en moins deux ans, le groupe Bibliotech vient d’ouvrir la « Dr. Ricardo Romo Bibliotech ». Cette bibliothèque ne propose que des ressources numériques (documents, bases de données, jeux vidéo...). On met également à la disposition des usagers des tablettes, des liseuses et des consoles de jeux.

Source: http://www.archimag.com/bibliotheque-edition/2015/08/06/une-deuxi%C3%A8me-biblioth%C3%A8que-sans-livre-ouvre-portes-etats-unis

Par Richard Demers

L'église Unie de Lachute deviendra une bibliothèque écoénergétique

L’église Unie de Lachute, ayant une valeur patrimoniale, deviendra la bibliothèque écoénergétique Jean-Marc Belzile et consommera 75 % moins d’énergie que tout autre bâtiment respectant le code modèle national de l’énergie pour les bâtiments.

Selon le maire, Carl Péloquin, la nouvelle bibliothèque offrira de nouveaux services, un environnement stimulant pour l’étude et le travail, et sera une mesure incitative pour s’établir dans la région. Elle contribuera au développement économique du centre-ville de Lachute.

Le ministère des Ressources naturelles du Canada et la Fédération canadienne des municipalités ont annoncé une subvention et un prêt du Fonds municipal vertMC pour la réalisation du projet.

Source: http://www.umq.qc.ca/nouvelles/actualite-municipale/lrsquo-eglise-unie-de-lachute-deviendra-une-bibliotheque-ecoenergetique-05-08-2015/

Par Richard Demers

Bibliothèque et Archives Canada est maintenant sur Pinterest

Bibliothèque et Archives Canada présente le patrimoine documentaire du Canada sur les tableaux de Pinterest. Il s’agit d’une plateforme sur le web permettant aux utilisateurs l’organisation des images en collection.

BAC exposera des photographies historiques et l’envers du décor de leur travail spécialisé.

Source: http://www.bac-lac.gc.ca/fra/nouvelles/Pages/2015/pinterest.aspx

Par Richard Demers

Le Bibliothèque-hôtel, nouveau concept au Japon

Dans le but d’accueillir plus de touristes, on ouvrira à Tokyo, au Japon, une bibliothèque-hôtel. Book and Bed Hotel sera une seule grande pièce aux murs recouverts de livres. Les clients pourront s’installer dans les cabines et couchettes entre les ouvrages, derrière un simple rideau, pour une nuit ou au cours de la journée pour se reposer, le temps d’une lecture.

La maison d’édition Shibuya Publishing & Booksellers fournira les livres aux propriétaires pour la construction des murs.

Le Japon est reconnu pour les concepts hôteliers atypiques.

Source : The Crimson, Andrew M. Duehren, 13 mai 2015
http://fr.canoe.ca/voyages/destinations/asieetmoyenorient/tendances/archives/2015/07/20150727-114423.html

Par Richard Demers

La bibliothèque du Congrès va perdre son bureau du droit d'auteur
Le projet de loi Copyright Office for the Digital Economy Act, aux États-Unis, moderniserait le système actuel des droits d’auteur en rendant indépendant le bureau des droits d’auteur qui a pour fonction d’enregistrer le dépôt d’une œuvre pour la protéger.

Cette indépendance servirait à l’économie numérique, mais, en réalité, s’inspirerait des lobbyistes de l’industrie du divertissement qui considèrent que les intérêts d’un organisme public, comme une bibliothèque, ne comprennent pas les enjeux du monde des affaires. Ils souhaitent que le bureau des droits d’auteur n’ait plus à concilier les intérêts publics et ceux de l’industrie.

Alors que l’annonce de la retraite de James H. Billington, le directeur de la Bibliothèque du Congrès, aurait un lien avec cette réforme, l’American Library Association a fait part de son opposition.

Source: Julie Torterolo, 24 juillet 2015
https://www.actualitte.com/article/monde-edition/la-bibliotheque-du-congres-demunie-d-une-de-ses-fonctions-emblematiques/59694

Par Richard Demers

Les bibliothécaires et les archivistes bientôt remplacés par des robots?

L’étude Le futur de l’emploi mené par des chercheurs de l’Université d’Oxford, dans le but d’identifier les métiers risquant d’être remplacés par des robots ou des ordinateurs, évalue les chances à 75 % pour les archivistes et 64,9 % pour les bibliothécaires.

Transposé dans un outil interactif sur le site de la National Public Radio, chacun peut évaluer la façon dont la technologie risque de l’affecter dans un avenir à moyen terme.

C’est en croisant un algorithme complexe et les prédictions de l’économiste britannique John Maynard Keynes que l’enquête s’est réalisée. On a évalué la facilité d’automatiser certains aspects de l’emploi.

Les chercheurs reconnaissent que ces estimations sont approximatives.

Source: http://www.archimag.com/bibliotheque-edition/2015/07/21/bibliothecaires-archivistes-remplaces-robots

Par Richard Demers

Des portables à emprunter

La bibliothèque publique de Calgary a observé les années dernières une augmentation accrue de l’utilisation de ses laboratoires informatiques. Suite à cette tendance, et inspiré de l’expérience de la bibliothèque publique de New York, un nouveau service a été inauguré dans quelques succursales: l’emprunt des portables pour l’usage en bibliothèque. La bibliothèque considère aussi l’éventualité, dans l’avenir, de permettre à ces usagers d’emprunter les portables à la maison. Les statistiques à ce jour dénombrent 2 200 emprunts des 10 portables Google Book en circulation.

Source: "Calgary Public Library breaks from desktop browsing with client laptops" Helen Pike, Metro News, 30 août 2015
http://www.metronews.ca/news/calgary/2015/08/30/calgary-public-library-goes-high-tech-for-clients.html

Par Ekaterina Valkova

La British Library et l’archive des Talibans

La British Library a refusé d’accepter pour entreposage une archive numérique unique des documents talibans, de peur que certains documents qui y sont contenus soient à l’encontre de la loi anti-terroriste de 2006 de la Grande-Bretagne, ce qui empêchera les chercheurs d’y avoir accès.

L’archive provient des années 1990, lorsque ce groupe extrémiste gouvernait Afghanistan et donnait refuge au leader de l’Al-Qaida Osama bin Laden. Il contient des documents tels que des journaux officiels, des revues, des livres, des lois de la sharia, des cartes et de la poésie. Plus de deux millions de mots ont été traduits de pashto en anglais afin de rendre la collection accessible.

Les spécialistes qui ont compilé et catalogué la collection pendant deux ans sont à la recherche d’universités qui pourront l’héberger. L’archive est d’une grande valeur, s’ils n’y ont pas accès, les chercheurs qui étudient l’Afghanistan seront privés de l’opportunité de comprendre l’histoire de ce pays.

Source: "Terror law prompts British Library to reject unique Taliban archive", The Guardian, 28 août 2015 http://www.theguardian.com/world/2015/aug/28/terror-law-prompts-british-library-to-reject-unique-taliban-archive

Par Ekaterina Valkova

Les bibliothèques publiques de Toronto dans l’art


Les bibliothèques du réseau de Toronto ont inspiré deux initiatives artistiques. Un artiste torontois a dessiné toutes les bibliothèques et va publier le livre All the Libraries Toronto en octobre 2015 (http://allthelibraries.ca/). Un designer de Toronto a eu l’idée de créer un passeport pour les bibliothèques publiques de Toronto appelé Toronto Library Passport.

Il s’agit d’un livret qui contient les noms des toutes les 100 succursales, et qui invite les participants à visiter différents endroits. Le passeport a son propre compte Twitter et a généré beaucoup d’intérêt. Pour voir le passeport, visitez http://news.nationalpost.com/arts/books/explore-the-citys-libraries-with-your-own-toronto-library-passport-book

Source: "Someone created a Toronto Library passport" Amy Grief, 21 août 2015
http://www.blogto.com/city/2015/08/someone_created_a_toronto_library_passport/

Par Ekaterina Valkova

En Angleterre - des cartes de bibliothèque pour chaque enfant

Le ministère de l’éducation de l’Angleterre a annoncé qu’il va travailler avec les écoles pour accomplir la mission d’améliorer le niveau d’alphabétisation des jeunes enfants. Son objectif est de s’assurer qu’une carte de bibliothèque soit fournie à chaque écolier de huit ans et plus et ainsi garantir l’accès à leur bibliothèque de quartier.

Le gouvernement a pris cette décision suite à un rapport de l’Organisation de coopération économique qui a découvert en 2013 que l’Angleterre est à la 21e position (parmi 24 pays étudiés) en termes d’alphabétisation. Pour agir et entamer une lutte contre le piètre niveau d’alphabétisation, les professeurs d’écoles sont appelés à former des clubs de lecture, les écoles sont invitées à fournir des cartes des bibliothèques, on demande aux éditeurs de faire des dons des livres et aux parents, de lire à leurs enfants.

Si des enfants reçoivent des cartes de membre des bibliothèques, les autorités ne pourront pas fermer les bibliothèques, car une excuse souvent évoquée pour les fermetures, c’est le nombre insuffisant de membres.

Source: "Every child in England to be enrolled in a local library, Nicky Morgan says" de Peter Dominiczak, 18 août 2015 http://www.telegraph.co.uk/education/11810700/Every-child-in-England-to-be-enrolled-in-a-local-library-Nicky-Morgan-says.html

Par Ekaterina Valkova

Le manuscrit de la chanson « Bonne fête »

Le directeur de la bibliothèque Dwight Anderson Memorial Music Library de l’Université de Louisville, États-Unis, a découvert un cahier de musique âgé de 122 ans, contenant le manuscrit de la chanson Good Morning to All qui a inspiré la mélodie populaire en monde entier – « Bonne fête ». La chanson a été écrite par les sœurs Mildred et Patty Hill, des natives de Louisville.

Le cahier a été offert comme don à la bibliothèque par un ami des deux sœurs en 1950, mais n’avait pas été catalogué à sa réception. La découverte du manuscrit arrive au moment du procès contre Warner Music Group qui a patenté « Bonne fête » et amasse environs 2 millions de dollars par an pour des licences d’usage de la mélodie. Cependant, le manuscrit ne pourrait pas influencer le procès car la première page du cahier est déchirée, et il n’y a pas de mention de droit d’auteur.

Source: "Librarian Discovers 19th-Century Manuscript For Song That Inspired "Happy Birthday" "
http://www.techtimes.com/articles/80890/20150901/librarian-discovers-19th-century-manuscript-for-song-that-inspired-happy-birthday.htm

Par Ekaterina Valkova

Nouvelles façons de lire et d’écrire

La lecture des livres imprimés nous permet d’avoir des repères visuels sur les pages et nous pouvons nous orienter dans le livre en l’ouvrant. À l’arrivée des livres numériques, cette capacité commence à changer, ainsi que la façon dont les écrivains écrivent les histoires. Des linguistes américains ont étudié nos façons de lire des éditions numériques et ils ont découvert que nous lisons les pages numériques en «F»: la première ligne, en défilé, une autre ligne, en défilé encore – cette façon de lire est une réaction face à l’augmentation du volume des publications numériques.

Par conséquent, la durée d’attention des lecteurs est devenue plus courte car les tablettes utilisées pour la lecture ont des usages multiples. Pour répondre à ce comportement des lecteurs, les auteurs écrivent des romans plus courts; les genres privilégiés par les éditeurs dorénavant sont les nouvelles, les anthologies, les livres en série. Certains auteurs s’opposent à cette tendance en évoquant le besoin des bons livres qui permettent de «plonger» dans l’histoire. C’est cette capacité des livres de nous emmener dans un autre monde qu’il faut préserver.

Source: "Ebooks are changing the way we read, and the way novelists write", de Paul Mason, The Guardian, août 2015 http://www.theguardian.com/commentisfree/2015/aug/10/ebooks-are-changing-the-way-we-read-and-the-way-novelists-write

Par Ekaterina Valkova

Base de données de musique
Internet permet aux bibliothèques d’élargir leur gamme de services d’une façon extraordinaire : la bibliothèque publique d’Edmonton a inauguré un site web de partage de musique - Capital City Records. Les mélomanes peuvent télécharger ou écouter en streaming la musique de 46 musiciens locaux, voir les affiches des concerts, lire les biographies des musiciens et avoir un lien vers leurs sites web, partager des opinions. Il s’agit de la première base de données de musique en bibliothèque au Canada, façonnée d’après des services similaires à Wisconsin, États-Unis.

L’idée pour le service à Edmonton est venue en 2013 d’un stagiaire; pour sa réalisation, 130 soumissions ont été reçues, mais seulement 50 d’entre elles ont été retenues après une sélection. Les musiciens sélectionnés reçoivent des honoraires de 100$ à 200$ (dépendamment de la longueur de leur album) qui leur achète la licence d’utilisation de l’album pendant deux ans. Ce service est gratuit pour les membres de la bibliothèque.

Source: "Edmonton Public Library unveils music sharing site" de Brent Wittmeier, Edmonton Journal, le 5 août 2015
http://www.edmontonjournal.com/Edmonton+Public+Library+unveils+music+sharing+site/11265106/story.html

Par Ekaterina Valkova

Nouvelle bibliothèque de Notre-Dame-de-Grâce/Côte-des-Neiges


La nouvelle bibliothèque de NDG/Côte-des-Neiges va ouvrir ses portes, comme prévu, en janvier 2016. Le transfert de la collection de la bibliothèque Benny vers la nouvelle bibliothèque commencera en octobre 2015. Le nouvel édifice va aussi héberger une salle de spectacle de 150 personnes et une salle d’exposition. L’idée d’une nouvelle bibliothèque est venue en 2008 lors d’une séance de conseil.

La bibliothèque Fraser-Hickson, qui est connue comme la première bibliothèque municipale de NDG lors de son ouverture en 1958, a fermé ses portes en 2009 sans pour autant terminer ses opérations. Elle espère maintenant collaborer avec la nouvelle bibliothèque de NDG/CDN. Le destin de la bibliothèque Benny n’est pas encore décidé. Des organismes à but non lucratif ont été invités à proposer des idées pour l’usage du bâtiment.

Source: Construction continues on schedule for N.D.G. library" de Kate Sheridan, The Montreal Gazette, 30 juillet 2015 http://montrealgazette.com/news/local-news/construction-continues-on-schedule-for-ndg-library

Par Ekaterina Valkova

Le Tribal Libraries, Archives, and Museums (TLAM) Project


Des étudiants en bibliothéconomie de l’Université du Wisconsin, membre de OCLC ont créé ce nouveau programme. TLAM prépare les étudiants à faire face aux défis et aux buts des bibliothèques autochtones en les mettant en contact avec les bibliothécaires autochtones de la région des Grands Lacs. Le programme en est à sa 7e année.

Ainsi à RedCliff de la Réserve de Chippewa au Wisconsin, la tribu n’avait plus les moyens de maintenir le local pratiquement vide où logeait la bibliothèque et risquait de la perdre. Mais des étudiants de l’Université du Wisconsin se sont mobilisés et se sont rendus sur les lieux, procédant à un élagage de la collection existante, ont rédigé des demandes de subventions, ont catalogué et rédigé des politiques pour la bibliothèque, ont élaboré du matériel promotionnel de concert avec les membres de la tribu et les enseignants. Grâce au programme TLAM, la bibliothèque par intérim a été ouverte dans un nouveau local et le conseil de bande a décidé de réserver 40 acres pour y construire un grand centre culturel qui comprendra éventuellement une école de langue des Premières Nations, un espace de rassemblement et évidement une bibliothèque.

Une histoire qui finit bien!

Source: OCLC, Cooperate to strengthen libraries in all communities
http://www.oclc.org/member-stories/wisconsin-madison.en.html

Par Régine Horinstein