CORPOCLIC est l'infolettre de la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec. En consultant CORPOCLIC, vous êtes assurés de demeurer au courant de toutes les activités et toutes les interventions de la CBPQ!
Vous avez des difficultés à lire ce courriel ? Cliquez ici
corpoclic_logo

Février - Mars 2014

Mot de la présidente

president(e)

Par Josée Saint-Marseille,Présidente

Plan d’action 2014

Lors de l’assemblée générale de la CBPQ qui a eu lieu le 26 novembre dernier, le plan d’action pour l’année 2014 a été présenté. Je souhaite partager avec vous les grandes lignes de celui-ci.
Cette année, nous poursuivrons nos efforts afin de promouvoir les multiples facettes de la profession. Dans cette optique, la campagne lancée à l’automne 2013 Qu’ont-ils en commun ? Ils sont tous bibliothécaires !, reprendra son envol, mais par le biais d’autres activités priorisées par le Comité de promotion. Nous souhaitons également travailler sur le dossier de la relève des postes en gestion, et ce en collaboration avec d’autres associations et en concertation avec les écoles de bibliothéconomie et des sciences de l’information. Aussi, nous reverrons notre positionnement et notre offre de services afin de définir la CBPQ de demain. Afin de relever cet objectif, tous les membres seront consultés afin de connaître leurs idées et leurs opinions. Cette réflexion devrait résulter en un plan stratégique triennal. Soucieuse d’établir davantage de liens avec ses membres en région et ses membres retraités, nous diffuserons via le CorpoClic des nouvelles les concernant ou des initiatives se déroulant chez eux et pour lesquelles les autres membres ne sont pas au courant.
Afin de diversifier notre offre de services relative à la formation, outre notre programme présentant des journées ou demi-journées de formation, nous offrirons à nouveau cette année des webinaires techniques et nous innoverons en proposant des webinaires en gestion et un colloque en partenariat avec une autre institution. De plus, nous lancerons en cours d’année le programme Transferts de savoirs qui offrira aux membres une formule de coaching/ d’accompagnement personnalisé pour la mise en place de projets ou de services.
Des initiatives amorcées l’année dernière (telles que la numérisation des numéros de la revue Argus et l’amélioration de notre site web) progressent bien, tandis que le dossier du rapprochement des associations se poursuit par le biais de rencontres entre les présidents et directeurs généraux des associations impliquées.
Des actions entreprises à l’automne dernier se sont poursuivies au cours des dernières semaines dans le cadre d’une activité sociale « intergénérationnelle » à laquelle participaient plus de 130 personnes. Organisée par les membres du Comité social, cette soirée intitulée Une bibliothèque la nuit s’est déroulée à la bibliothèque Marc-Favreau. En petits groupes, les personnes présentes ont pu visiter cette magnifique bibliothèque. Lors de cette soirée, le programme de mentorat ainsi que les deux sections étudiantes universitaires (Université de Montréal et Université McGill) furent lancés officiellement. Dans un cadre festif, la soirée s’est poursuivie par un pub quiz. Surveillez l’annonce du prochain rendez-vous !

Enfin, la CBPQ continuera à s’intéresser aux dossiers d’actualité afin de prendre part aux débats d’intérêt pour ses membres et de prendre position afin de défendre la profession et les milieux dans lesquels nous évoluons.

Merci pour l’appui que vous donnez à la CBPQ en renouvelant votre cotisation.

Au plaisir de vous rencontrer cette année !

Formations


pouce 14 Mars Montréal 9h-16h30
Gestion de projets

pouce 19 Mars Montréal 9h-16h30
La gestion des employés difficiles en milieu de travail

pouce 20 mars Montréal 9h-16h30
Webinaire: Les habiletés politiques du bibliothécaire: guide de survie

pouce 28 mars Montréal 9h-16h30
Colloque : Repenser l’offre de services en bibliothèques publiques

D’autres formations s’ajouteront en cours d’année

À suivre sur notre site

Liens utiles

CBPQ
CMD
ARGUS
  Nouvelles de la CBPQ
Conseil d'administration

Deux réunions ont eu lieu- le 11 décembre 2013 et le 30 janvier 2014.
À l’ordre du jour des rencontres :

  • La numérisation de la revue Argus- le rétrospectif et la production actuelle
    Un travail de dépouillage en détail des volumes 1-40 a permis d’obtenir un premier devis ainsi que pour la production courante. Les membres du CA veulent étudier divers scénarios, notamment la possibilité d’avoir recours à un modèle hybride- le travail de numérisation étant confié à deux entités différentes, l’une pour le rétrospectif sur un modèle de base et l’autre pour la production actuelle sur un modèle plus détaillé. Les membres de la CBPQ seront sondés notamment sur leur intérêt à maintenir la production imprimée en plus d’une offre en ligne ou de passer tout simplement à une version électronique.
  • Campagne de promotion
    Suite au succès du site Savoir.ca et des affiches accompagnant le projet, le comité ad hoc sur les communications se rencontrera en février pour déterminer la suite à donner et les autres projets en réserve. La distribution des affiches se poursuivra au cours de 2014.
  • Section étudiante de la CBPQ à l’EBSI et SIS
    Sophie April est responsable du dossier à l’EBSI avec trois portes-parole : Maude Larente, Sarrah Osame et France Nadeau. Quant à l’Université McGill, la représentante est Robin Desmeules. Toutes les deux ont développé des idées de projets et diverses activités à proposer aux étudiants. Une ébauche de charte sera produite pour la section étudiante inspirée de modèles existants. Les responsables ont déjà planifié une activité le 31 janvier : La visite de la bibliothèque Marc-Favreau le soir durant laquelle, outre la visite de la nouvelle bibliothèque, le nouveau programme de mentorat de la CBPQ devrait être présenté par Nicole Brind’Amour, responsable du dossier au CA. Le tout se déroulera dans une atmosphère festive et ludique.
    NB : L’activité a été un franc succès avec une participation de 130 personnes dont beaucoup d’étudiants et jeunes professionnels. Voici quelques photos
  • Le recrutement à la CBPQ
    Une carte postale a été postée à tous les membres en début janvier, les invitant à renouveler leur adhésion. Plusieurs approches seront utilisées pour favoriser le renouvellement, mais aussi le recrutement de nouveaux membres. Des mesures incitatives ont été proposées dans la formule de renouvellement.
  • Programme de formation 2014
    Les inscriptions aux activités février-mars vont bon train. Le comité travaille à la planification avril-mai ainsi que l’automne 2014.
  • CMD 2014
    C’est au tour de la CBPQ de reprendre la gestion de l’événement cette année. Plusieurs éléments ayant connu un grand succès en 2013 seront repris, comme la signature visuelle et l’application mobile Guide book pour le programme. Le comité organisateur est présidé par Suzanne Payette et le comité du programme se partage deux co-présidentes : Isabelle Laplante et Daphné Bélizaire. Un appel à communication sera diffusé au cours du mois de février sous le thème « Se réinventer».
  • Poste de responsable de la bibliothèque de Montmagny
    À la demande d’une membre , une lettre a été envoyée au Conseiller du comité des ressources humaines de la Ville pour lui signifier toute l’importance d’avoir une(e) bibliothécaire à titre de responsable de la bibliothèque, l’affichage exigeant un DEC en administration. Le directeur de la Ville a souligné dans sa réponse bénéficier de l’expertise des professionnels du Réseau BIBLIO de la Capitale nationale.
  • Communiqué CBPQ-UNEQ
    Le 12 février, la CBPQ a émis une position commune avec l’Union des écrivains du Québec (UNEQ) au sujet de l’avenir des bibliothèques scientifiques du gouvernement du Canada. Voir communiqué

Félicitations

photo

Toutes nos félicitations à Eve Lagacé, directrice générale de l’Association des bibliothèques publiques du Québec, et à son conjoint Denis, pour la naissance de leur fils Philippe. Il est né le 7 décembre 2013 et à une grande sœur nommée Clara.

  Brèves

La CREPUQ change de nom et devient le BCI

La CREPUQ a changé officiellement le nom de l’organisme tout en modifiant son mandat et son modèle de financement. Dorénavant, l’organisme sera appelé le Bureau de coopération interuniversitaire (BCI) après avoir été entériné le 3 janvier. Le nouveau budget sera connu en mars, mais il est appelé à diminuer. La plupart des tables de concertation seront maintenues, à l’exception des relations internationales et des secrétaires généraux.
Par Régine Horinstein

Réaction de collègues de l’Université Concordia à un article du journal The Gazette

Publié le 13 janvier dernier, l’article vient détruire les idées reçues et exprimées plus tôt à la rubrique Opinion par un lecteur quant au rôle des bibliothécaires et du peu de stress qu’ils subissent au sein de cette profession, du peu de responsabilité à assumer et de budget à gérer, du salaire modeste offert et aussi d’être des postes faisant peu appel aux technologies.
Les trois signataires de la réponse ont pris plaisir à démolir chaque aspect cité en documentant chaque point avec brio.
http://www.montrealgazette.com/news/Opinion+Clearing+misconceptions+about+librarians/9363024/story.html
Par Régine Horinstein

Prêt numérique en France

De Marque a obtenu le mandat d’implanter une plateforme de prêt de livres numériques en France en partenariat avec Feedbooks, une entreprise parisienne. La plateforme sera inspirée du modèle québécois mis en place pour BIbliopresto.ca et servira pour les bibliothèques municipales de Grenoble.
Source : Direction informatique 16 janvier 2014
Par Régine Horinstein

Projets de lecture numérique dans l’autobus

La bibliothèque numérique installée en octobre dernier dans plusieurs autobus de la STM sous le projet pilote « Lire transporte» offrait aux usagers du transport public de télécharger gratuitement quelques pages d’un livre québécois parmi un choix de 41 titres. Durant les 3 mois du projet, 404 emprunts ont été faits en bibliothèques et généré 110 achats. Déception du côté de la directrice générale de l’ALQ alors que Louise Guillemette-Labory, directrice associée des bibliothèques de la Ville de Montréal considérait pour sa part la démarche utile et se réjouissait de chaque lecteur gagné. Le projet a aussi été repris en Outaouais. L’ALQ a investi 25 000$ pour développer la plateforme et la STM 150 000$ en impression et affichage.
Source : Le Devoir, 23 janvier 2014.
Par Régine Horinstein

Les données des chercheurs sont-elles bien conservées ?

Il semblerait que la pratique des scientifiques n’est pas de conserver les données brutes issues de leurs travaux. Le taux annuel de disparition des bases de données est de 17% pour des études réalisées au cours des vingt dernières années. Et plus l’étude est ancienne, plus grands sont les risques que les données sur laquelle elle repose soient ou irrécupérables ou introuvables. Parmi les embûches pour les retracer, il y a le cul de sac des adresses courriel des auteurs. Une équipe a cependant pu aboutir à recouvrir 23% des données.
Mais il reste qu’une forte proportion des bases de données est disparue pour le malheur de la communauté scientifique.
La solution : déposer dans un site d’archivage public les données brutes sur lesquelles reposent les études.
Source : Le Fil, journal de la communauté universitaire, U Laval. Vol. 49, n° 17, 23 janvier 2014.
Par Régine Horinstein

Fermetures de bibliothèques au Fédéral

Voici la liste des deux dernières années :
- Agence de Revenu Canada: 8 bibliothèques fusionnées en 1 à Halifax
- Citoyenneté et Immigration Canada: 1 bibliothèque (il ne leur en reste plus aucune)
- Emploi et développement social Canada : 2 bibliothèques
- Environnement Canada: 2-3 bibliothèques
- Pêches et océans Canada: des 11 bibliothèques, il restera 4 bibliothèques lorsque le processus de consolidation sera terminé
- Affaire étrangères, commerce et développement Canada : 1 bibliothèque
- Santé Canada: La bibliothèque a transféré ses collections au Conseil National de recherche Canada
- Ressources naturelles Canada: des 14 bibliothèques, il restera 8 bibliothèques lorsque le processus de consolidation sera terminé
- Parcs Canada: 4 bibliothèques
- Commission de la fonction publique du Canada: 1 bibliothèque (il ne leur en resterait plus aucune)
- Travaux publics et services gouvernementaux Canada : 1 bibliothèque (il ne leur en resterait plus aucune)
- Transport Canada: 2 bibliothèques
- Bureau de la sécurité des transports du Canada: fermeture prévue en 2014
- Gendarmerie royale du Canada: On est à revoir les "besoins d'affaire" de cette bibliothèque (“reviewing the business needs of its library”)
Source : Marie-Marthe Gagnon, réseau des bibliothèques de la santé.
Par Régine Horinstein

Accréditation du programme de maîtrise de L’Université d’Ottawa (ESIS)

L’École des sciences de l’information de l’Université D’Ottawa a obtenu le 26 janvier dernier son accréditation de l’ALA pour son programme de maîtrise. Nous les félicitons et serons heureux à la CBPQ d’admettre leurs diplômés à titre de membres en règle.
Par Régine Horinstein

Ebook: Quand une bibliothèque municipale devient éditeur

La Tennessee Public Library aux États-Unis s'initie à l'édition. Un partenariat avec la plateforme IngramSpark permettra à la bibliothèque de mettre en place un programme de publication aidant les auteurs à publier de façon indépendante, au dire de la directrice Dolores Greenwald. Il en coûte 60$ pour la fabrication d'un livre numérique et 15$ pour sa distribution sur toutes les plateformes pour une année.
Source: Elizabeth Sutton, 23 janvier 2014
http://www.idboox.com/tag/bibliotheques/
Par Lyne Rajotte

BibApps: applications jeunesse en bibliothèques

BibApps est un portail permettant de découvrir des applications jeunesse spécialement adaptées en bibliothèques. Ce portail est un projet de l'institution La Petite Bibliothèque Ronde située à Clamart en France et qui a inscrit dans sa mission la réflexion sur les nouvelles pratiques culturelles des enfants et favorisé les échanges professionnels à l’échelle nationale et internationale. BibApps.com permet à chaque bibliothécaire qui le souhaite d’entrer de nouvelles applications dans cette base de données.
Source: http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2014/01/bibapps-applications-jeunesse-en-biblioth%C3%A8ques
Par Lyne Rajotte

Bibliothèque Saul-Bellow: les travaux d'agrandissement vont bon train

Les travaux d'agrandissement et de rénovation de la Bibliothèque Saul-Bellow ont débuté en septembre 2013 pour une inauguration prévue au printemps 2015. La bibliothèque est fermée depuis octobre 2012 et les résidents de Lachine se rendent au Centre communautaire Albert-Gariépy pour accéder aux installations temporaires de la bibliothèque. Il s'agit d'un projet de construction LEED répondant à plusieurs critères de protection environnementale, comme la décontamination du site, et de développement durable , comme l'obligation de récupérer le maximum de l'immeuble existant. Pour suivre en photos l'évolution des travaux, se rendre à l'adresse suivante: http://montreal2.qc.ca/saulbellow/index.php?p=album_photo
Source: Robert Leduc, 22 janvier 2014. http://www.messagerlachine.com/Vie-de-quartier/2014-01-22/article-3586331/Bibliotheque-Saul-Bellow%3A-les-travaux-dagrandissement-vont-bon-train/1
Par Lyne Rajotte

Haïti-Littérature: la bibliothèque Dany Laferrière bientôt inaugurée

La Bibliothèque Dany Laferrière de Petit-Trou (BDLP) dans le département des Nippes à Haïti fut inaugurée le 26 janvier 2014. Le lieu comprend quatre salles de lecture baptisées aux noms d'auteurs haïtiens: Bonel Auguste, Christophe P. Charles, Claude C. Pierre et Pierre Clitandre. La présence des trois premiers était attendue le jour de l'inauguration ainsi que les écrivains Yanick Lahens et Killy Charlot. Le fonds de 3500 titres fut offert par des amis et des maisons d'édition haïtiennes. La bibliothèque porte le nom de Dany Laferrière en hommage à son entrée à l'Académie française.
Source: http://www.hpnhaiti.com/site/index.php/societe/11529-haiti-litterature-la-bibliotheque-dany-laferriere-bientot-inauguree
Par Lyne Rajotte

Après 35 ans, la bibliothèque du Bic déménage

Après 35 ans, la bibliothèque du Bic sera déménagée dans l'édifice Émile-Gagnon, recyclant l'ancien édifice municipal du Bic devenu excédentaire. Ce déménagement viendra régler les problèmes du manque d'espace pour accueillir les groupes, permettra d'abriter de nouvelles collections, de recevoir des expositions et d'offrir un accès adéquat aux personnes à mobilité réduite. Le Ministère de la Culture et des Communications (MCC) subventionne à 50% le projet évalué à 508 000$.
Source: Charles Lepage, 20 janvier 2014 http://www.lavantage.qc.ca/Actualites/2014-01-20/article-3583613/Apres-35-ans,-la-bibliotheque-du-Bic-demenage/1
Par Lyne Rajotte

Gallica: une nouvelle application Android pour la bibliothèque numérique de la BNF

Le bras numérique de la Bibliothèque Nationale de France (BNF), Gallica, regroupe plusieurs millions de documents numérisés. Une des manières d'accéder aux collections est d'utiliser les applications pour téléphones intelligents et tablettes, en version Android et iOS. En mars 2013, l'application iOS de Gallica a connu une refonte complète et plusieurs mises à jour depuis. C'était au tour de l'application pour Android de vivre une mise à jour majeure de son interface de navigation. En plus de la refonte complète, il est possible d'accéder à plus de documents en format ePub.
Source: Florent Taillandier, 20 janvier 2014 http://www.cnetfrance.fr/news/gallica-une-nouvelle-application-android-pour-la-bibliotheque-numerique-de-la-bnf-39797192.htm
Par Lyne Rajotte

Lancement de Biblio-pour-emporter

"La bibliothèque municipale de Pincourt lance officiellement Biblio-pour-emporter, un projet issu de sa Politique de développement social, visant à favoriser l'accessibilité aux services" et à renforcer le tissu social de la Ville par un projet d'entraide entre citoyens.
Le projet consiste à faire de la lecture aux enfants d'âge préscolaire et aux personnes âgées ainsi qu'à assurer un service de transport (Transpo-Biblio) pour les personnes à mobilité réduite.
Ces nouveaux services sont assurés par une équipe comprenant une vingtaine de bénévoles. La bibliothèque recrute pour augmenter sa banque de candidature afin de répondre à la demande grandissante. La Ville assure la formation et l'appui nécessaires aux bénévoles et ceux-ci sont invités à collaborer pour une période renouvelable de 10 semaines auprès de la clientèle avec qui ils désirent collaborer.
Source: Christopher C. Jacques, 17 janvier 2014 http://www.journalpremiereedition.com/Actualites/Municipalites/2014-01-17/article-3580900/Lancement-de-Biblio-pour-emporter/1
Par Lyne Rajotte

Simon & Schuster préconise la vente d'ebooks dans les bibliothèques

Simon & Schuster est un éditeur majeur qui refusait d'offrir jusqu'à tout récemment ses livres numérisés aux services de prêt des bibliothèques américaines. Suite à un projet pilote positif dans certaines bibliothèques publiques de New York (New York, Brooklyn et Queens), l'éditeur offre ses livres à une quinzaine d'établissements du réseau OverDrive.
Simon & Schuster a fini par vouloir collaborer avec les bibliothèques en posant une condition particulière: "la communauté des lecteurs pourra retrouver un bouton "acheter", à côté des titres en question, et qui leur permettra d'acquérir instantanément l'ebook correspondant." Sous prétexte d'offrir plus de liberté aux lecteurs, l'éditeur se sert des sites en ligne des bibliothèques comme une librairie. L'éditeur a eu cette exigence de développement envers 3M, OverDrive et Baker & Taylor. Plusieurs ont critiqué cette nouvelle pratique, estimant qu'il y a risque de semer le trouble dans la perception des bibliothèques par le public, celles-ci étant un service public financé par l'État pour servir la communauté et non les entreprises lucratives.
Source: Julien Helmlinger, 17 janvier 2014 http://www.actualitte.com/les-maisons/simon-schuster-preconise-la-vente-d-ebooks-dans-les-bibliotheques-47602.htm
Par Lyne Rajotte

Les coupes dans les bibliothèques inquiètent étudiants et chercheurs

Dès janvier 2014, les bibliothèques de l’Université de Montréal annulent leur abonnement à une bonne partie de la banque de périodiques scientifiques du site Weily Online Library (1142 périodiques sur 1510 au total). L'abonnement a connu une hausse de 400% entre 1986 et 2011, ce qui est hors de prix dans un contexte de compressions. L'institution fera ainsi une économie annuelle de 243 000$.
Cette mesure pénalise directement les chercheurs et les étudiants pour qui l'information scientifique est de la toute première importance. Thierry Alquier, chercheur et professeur adjoint à la faculté de médecine, estime que c'est la productivité qui sera ralentie. Il est à noter que le coût individuel d'un article scientifique varie entre 30$ et 50 $.
Source: Isabelle Maher, 15 janvier 2014 http://www.journaldequebec.com/2014/01/15/les-coupes-dans-les-bibliotheques-inquietent-etudiants-et-chercheurs
Par Lyne Rajotte

Massacre dans les bibliothèques!

La Bibliothèque interuniversitaire de santé (BIUS) est une bibliothèque de référence en France et Centre d'acquisition et de diffusion de l'information scientifique et technique (CADIST) pour la médecine, l'odontologie et la cosmétologie. La BIUS annonce une vague de désabonnement pour contraintes budgétaires. Ces désabonnements concernent 12 bases de données sur 22 (dont Francis et Pascal), 8000 périodiques électroniques sur environ 11500 (dont JAMA, périodique majeur dans le domaine médical) et 1000 revues imprimées sur 1035. L'importance de cette bibliothèque et l'ampleur des coupes sont révélatrices de la difficulté qu'éprouvent les bibliothèques universitaires actuellement.
Source: Elisabeth Noël, 15 janvier 2014 http://www.enssib.fr/breves/2014/01/15/massacre-dans-les-bibliotheques
Par Lyne Rajotte

493 000$ pour le stationnement de la bibliothèque de Jonquière

La bibliothèque de l'arrondissement de Jonquière a ouvert ses portes le 19 octobre 2013 et en prévision de la neige prochaine, il a fallu installer rapidement un stationnement à l'arrière de l'édifice. Pour parachever adéquatement le stationnement où 70 espaces sont prévus, les travaux à venir s'élèvent à 493 000$, comprenant l'aménagement paysager, le lignage, les trottoirs en béton, des lampadaires et un accès amélioré pour les personnes à mobilité réduite.
Source: Johanne DeLaSabonnière, 15 janvier 2014 http://www.courrierdusaguenay.com/Actualites/2014-01-15/article-3574358/493-000-%24-pour-le-stationnement-de-la-bibliotheque-de-Jonquiere/1
Par Lyne Rajotte

28 citations qui prouvent que les bibliothèques sont de véritables trésors qu'il faut sauvegarder

Selon l'auteur de l'article, plus les technologies progressent, plus les bibliothèques sont en danger en occupant une place moins importante dans nos vies, surtout pour les jeunes générations. Afin de rendre hommage à ces lieux, DailyGeekShow propose 28 photographies de bibliothèques à travers le monde accompagnées de belles citations. J'en retiens quatre:
- "La richesse de notre civilisation, la profondeur de notre conscience à propos des fondations de notre culture et notre intérêt pour le futur peuvent être mis à l'épreuve par la façon dont nous soutenons nos bibliothèques." Carl Sagan (#4);
- "Demander pourquoi nous avons besoin de bibliothèques alors qu'il y a autant d'information disponible partout, revient à demander si les cartes routières sont nécessaires alors qu'il y a tellement de routes sur Terre." Jon Bing (#14);
- "J'ai la ferme conviction que la démocratie ne pourra jamais être ébranlée si nous maintenons les ressources de nos bibliothèques et une intelligence nationale capable d'en faire bon usage. " Franklin D. Roosevelt (#26);
- "Les nations civilisées construisent des bibliothèques; les pays qui ont perdu leur âme les ferment." Toby Forward (#27)
Source: Vilsalmon Corentin, 15 janvier 2014 http://dailygeekshow.com/2014/01/15/28-citations-qui-prouvent-que-les-bibliotheques-sont-de-veritables-tresors-quil-faut-sauvegarder/
Par Lyne Rajotte

Les bibliothèques bientôt ouvertes la nuit?

L'organisation non gouvernementale (ONG) Bibliothèques Sans Frontières a lancé une pétition le jeudi 9 janvier 2014 titré Ouvrons + les bibliothèques: Pour l'ouverture des bibliothèques le soir et le week-end!
Les bibliothèques françaises ouvrent en moyenne 30 heures par semaine, alors qu'en Europe la moyenne est d'environ 100 heures. L'ONG fait ressortir qu'un horaire fixe, généralement entre 9h 30 et 18 h, pénalise beaucoup de clientèles: les étudiants salariés, les demandeurs d'emploi, les enseignants et tant d'autres. Pour signer la pétition: http://ouvronslesbiblio.wesign.it/fr
Source: RD, 12 janvier 2014 http://www.myboox.fr/actualite/les-bibliotheques-bientot-ouvertes-la-nuit-ac-28771.html
Par Lyne Rajotte

Bibliothèque virtuelle et technologique

Les bibliothèques de Montréal offrent des milliers de documents réunis dans une bibliothèque virtuelle. Les abonnés ont accès à des milliers de livres téléchargeables ou disponibles pour la lecture en ligne, plus de 2260 journaux en 54 langues en provenance de 97 pays le jour même de leur parution et 1,2 million de pièces musicales.
Comme à la bibliothèque du Boisé de Saint-Laurent, les usagers de la bibliothèque Marc-Favreau auront bientôt accès au prêt en libre-service. L'opération visant à doter les livres de puces électroniques est en voie d'être complétée.
Pionnière dans le virage technologique, la bibliothèque du Boisé dispose d'un robot de tri facilitant le processus de remise en rayon. L'usager glisse ses retours dans la chute intelligente qui achemine les documents possédant une puce électronique dans l'un des sept bacs thématisés selon la section de reclassement: jeunesse, multimédia, adulte, nouveauté, etc.
Source: D.T., 10 janvier 2014 http://www.journalderosemont.com/Vie-de-quartier/2014-01-10/article-3571383/Bibliotheque-virtuelle-et-technologique/1
Par Lyne Rajotte

Des cabines téléphoniques transformées en mini-bibliothèques

Dans quatre grandes villes du monde, les cabines publiques de téléphone connaissent une deuxième vie. À Prague, en République Tchèque, la toute première fut inaugurée le 9 janvier 2014 dans un hôpital de la capitale. Les instigateurs du projet ont réuni sept cents livres et projettent d'alimenter neuf cabines pour débuter. L'opérateur Telefonica Czech Republic gère plus de 13 000 cabines dans le pays et il est partenaire du projet.
En Grande-Bretagne, British Telecom, propriétaire des cabines rouges, a lancé l'opération Adopt a Kiosk (http://www.payphones.bt.com/adopt_a_kiosk/HTML/payphone/) pour leur donner une seconde vie. Les États-Unis et l'Allemagne font aussi partie de ces pays où un mouvement de réhabilitation des cabines désertées est en marche.
Source: FranceTV info avec AFP, 9 janvier 2014 http://www.francetvinfo.fr/decouverte/bizarre/des-cabines-telephoniques-transformees-en-mini-bibliotheques_501177.htm
Par Lyne Rajotte

Les citoyens craquent pour la nouvelle bibliothèque Monique-Corriveau

Moins d'un mois après son inauguration, la bibliothèque Monique-Corriveau, rénovée à coût de 17 millions $, comptait 80 000 visiteurs.
Étant donné l'augmentation des prêts de 37 % au cours de la dernière année, les besoins d'un nouvel emplacement pour la bibliothèque se faisaient ressentir dans la population de Sainte-Foy, a commenté madame Julie Lemieux, conseillère municipale et responsable des bibliothèques.
La ville de Québec préconise des endroits vivants où l'on peut se déplacer, parler et échanger sans gêne pour ses bibliothèques. Les prochaines à vivre une cure de rajeunissement sont Étienne-Parents de Beauport et Gabrielle-Roy à Saint-Roch.
Une nouvelle formule de petites bibliothèques dans des centres communautaires devrait également voir le jour prochainement.
Source: Valérie Gaudreau http://www.lapresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/livres/201401/09/01-4727261-les-citoyens-craquent-pour-la-nouvelle-bibliotheque-monique-corriveau.php
Par Richard Demers

Palmarès international des bibliothèques publiques — Montréal en rattrapage malgré sa performance

À la suite d'une étude, des chercheurs de l'université Heinrich-Heine de Düsseldorf, en Allemagne, ont accordé au réseau des bibliothèques publiques de Montréal une place au sommet d'un palmarès international.
Compte tenu du rattrapage sur lequel on doit travailler afin que le nombre d'employés dans les bibliothèques et la grandeur des espaces équivalent à ceux des autres réseaux des villes canadiennes, la nouvelle a surpris le personnel du réseau montréalais.
Ivan Filion, de la direction adjointe des bibliothèques publiques de Montréal, rapportait que cette étude valorisait certains aspects, comme le nombre d'endroits disponibles pour le retour des livres, l'existence de documents numériques, les formations offertes au public, l'accessibilité à un réseau wi-fi et la présence dans les réseaux sociaux. Paradoxalement, à Montréal, ce dernier critère sert justement à pallier le manque de personnel.
Source: Caroline Montpetit - publié le 7 janvier 2014 http://www.ledevoir.com/culture/livres/396625/montreal-en-rattrapage-malgre-sa-performance
Par Richard Demers

Les bibliothèques en plein âge d'or

Parce que certains programmes d'alphabétisation des adultes dans les bibliothèques sont payés par des fonds privés, Ken Brecher, président de la Fondation de la bibliothèque de Los Angeles, a plaidé en faveur de la complémentarité des fonds publics et privés. Il s'exprimait devant des donateurs lors d'une réunion du Centre pour la philanthropie et la politique publique de l'Université de la Californie du Sud.
Aux dires de monsieur Brecher, même si on envisage la fin du livre, à l'ère du numérique, « les bibliothèques publiques sont un élément vital de l'engagement civique pour nos sociétés confrontées à de nombreux défis sociaux »; tout le monde lit sur son téléphone ou son ordinateur et se sert des bibliothèques pour un accès à l'information qu'il ne pourrait se payer autrement.
Source: Amandine jacquet - Publié le 6 janvier 2014 http://www.enssib.fr/breves/2014/01/06/les-bibliotheques-en-plein-age-dor
Par Richard Demers

La technologie NFC aide les bibliothèques à se numériser

La bibliothèque de la ville de Hanno, au Japon, a équipé ses étagères de puces NFC. En plaçant leur téléphone intelligent près d'une étiquette, les utilisateurs auront accès au contenu de toute une étagère, pourront se renseigner sur sa disponibilité, réserver et être guidés vers des services en ligne.
Développé par Fujitsu, ce système, espère l'entreprise, pourrait s'étendre à des centaines de bibliothèques japonaises. En plus de rapprocher l'aspect physique du livre et l'ère numérique, il devrait simplifier la gestion des bibliothèques. Avec la collecte des données recueillies par ce système, on pourra étudier l'utilisation des ressources par les usagers.
Source: L'Atelier-Paris - Publié le 3 janvier 2014 http://www.atelier.net/trends/articles/technologie-nfc-aide-bibliotheques-se-numeriser_426571
Par Richard Demers

Une bibliothèque en self-service 24/24

En Irlande, certaines bibliothèques seront ouvertes prochainement 24 heures sur 24 sans présence de personnel. Les autorités feront confiance aux citoyens et à la technologie.
À l'aide d'une carte de membre et d'un numéro d'identification, les usagers pourront traverser les portes automatiques, emprunter ou retourner un document, profiter de l'espace WiFi ou se connecter aux ordinateurs. Ils seront suivis dans leurs déplacements par deux caméras de surveillance.
Présentement, cette expérience à lieu au Danemak, en Suède, en Norvège et à Taiwan. Selon les bibliothécaires, on ne signale aucun problème.
Source: Elizabeth Sutton - Publié le 2 janvier 2014 http://www.idboox.com/infos-ebooks/une-bibliotheque-en-self-service-ouverte-2424/
Par Richard Demers

Lac-Mégantic: la bibliothèque renaîtra avec le printemps

Extirpée des décombres de l'ancienne bibliothèque dévastée par l'explosion du 6 juillet à Lac-Mégantic, la petite caisse remplie de billets de banque et de pièces de monnaie deviendra l'un des premiers objets de la future collection d'archives.
Complètement disparue dans les flammes, la collection précédente était composée surtout d'archives privées. Il y a quelques années, plusieurs familles avaient fait don de livres, de tableaux et autres reliques répondant à la « levée d'archives » organisée par les responsables de la bibliothèque, expliquait Diane Roy, la présidente de la bibliothèque.
Malgré un sentiment d'échec quant à la préservation, les responsables espèrent que les familles de Lac-Mégantic renouvelleront leur confiance en se montrant aussi généreuses que les milliers de personnes qui se sont mobilisées après le drame.
Afin de bien garnir la future bibliothèque Nelly-Arcand, nommée en l'honneur de l'écrivaine méganticoise décédée en 2009, on procède à un tri monumental parmi les 200 000 livres reçus, provenant de partout au Québec et en Ontario dans les semaines qui ont suivi l'incendie.
Malgré le choc ressenti, le réflexe de Daniel Lavoie, bibliothécaire (c'est lui qui a retrouvé la petite caisse), a été de consacrer ses énergies à l'ouverture de la médiathèque ce printemps.
Source: Mélanie Marquis - Publié le 29 décembre 2013 à 16 h 26 http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/tragedie-a-lac-megantic/201312/29/01-4724587-lac-megantic-la-bibliotheque-renaitra-avec-le-printemps.php
Par Richard Demers

Hommage au bibliothécaire, héros des temps modernes

Depuis la Révolution française, période où apparaissent les premières bibliothèques municipales, le bibliothécaire est reconnu pour ses convictions et sa débrouillardise. Avec le temps, la profession a obtenu les statuts qu'elle mérite suivant des discussions menées à tous les échelons gouvernementaux.
Avec l'avènement du livre électronique qui ébranle un modèle économique vieux de cinq siècles, le bibliothécaire s'intéresse aux nouveaux supports numériques, qu'il apprend à gérer en plus des différentes collections (disques, DVD...) qui se multiplient. Il cimente aussi le monde du livre en rassemblant autour de lui les autres corps du métier : l'auteur, l'éditeur, le libraire... et bien sûr le lecteur. Tout ce monde cohabite en paix dans les salons du livre, les tablettes faisant bon ménage avec les œuvres imprimées.
Aujourd'hui, le bibliothécaire gère également des blogues et des wikis, alimente les réseaux sociaux... et rêve au papier électronique.
Dans un monde du livre en mutation, le bibliothécaire joue un rôle pivot dans la promotion de la lecture et reste d'attaque sur tous les fronts.
Source: 24 décembre 2013 à 10 h 33 http://www.actualitte.com/bibliotheques/hommage-au-bibliothecaire-heros-des-temps-modernes-47163.htm
Par Richard Demers

Projets de toutes sortes dans les bibliothèques (Laval)

Un comité de médiation, mis sur pied par le réseau des bibliothèques de Laval, développe différents projets destinés à diverses clientèles qui se dérouleront de plus en plus en dehors des murs.
Laval étant un territoire très étendu, a expliqué Marie Boulet, chef de division aux bibliothèques, il fallait sortir pour vendre le plaisir de lire.
Débutant par l'organisation d'une bibliothèque ambulante, la projection de courts-métrages d'une trentaine de jeunes tournés dans les bibliothèques et la lecture de textes des élèves adultes d'un cours de francisation, le comité continuera à créer une collaboration avec des organismes de la région : la société d'histoire et de généalogie de l'Île Jésus, Rencontre théâtre Ados, Alpha Laval...
Par exemple, des élèves d'écoles primaires, surtout des garçons, ont participé au projet Coup de Poing où on les sensibilise au taxage, à l'intimidation et à la guerre à l'aide d'albums illustrés.
Source: Benoit LeBlanc -publié le 24 décembre 2013 http://www.courrierlaval.com/Actualites/Societe/2013-12-24/article-3554489/Projets-de-toutes-sortes-dans-les-bibliotheques/1
Par Richard Demers

Une bibliothèque qui a tout d'une librairie aux Pays-Bas

À la ville d'Almere, aux Pays-Bas, l'établissement de la ville a demandé à un cabinet d'architectes que les lieux de la nouvelle bibliothèque ressemblent le plus possible de ceux d'une librairie.
Ce qui résulte d'un espace qui ressemble à une boutique où les livres sont classés selon des thématiques, comme dans une librairie. Différentes zones sont aménagées selon l'âge des visiteurs.
L'objectif est de faire rester le client-usager le plus possible. Les étudiants disposent de lieux de travail et de plusieurs services. Voir les photos
Source:Publié le jeudi 19 décembre 2013 à 18 h 27 http://www.actualitte.com/bibliotheques/une-bibliotheque-qui-a-tout-d-une-librairie-aux-pays-bas-47091.htm
Par Richard Demers

Bibliothèque municipale et ‘Target’ : copropriétaires

Dans une tentative de maximisation de la croissance économique, les fonctionnaires de la ville de Mill Creek (État-Unis) essaient d’attirer des détaillants haut-de-gamme. La ville et la chaine de magasins à grande surface ’Target’ envisagent un partenariat qui épargnerait aux contribuables 1 million de dollars. Il s’agit d’une entente de copropriété où le magasin occuperait le rez-de-chaussée, et la bibliothèque municipale serait à l’étage – tout comme des copropriétaires d’un condo. Une étude a démontré qu’un tel emplacement pour la bibliothèque est possible et souhaitable, car les locaux existants sont trop petits pour répondre aux besoins grandissants des résidents, et le stationnement n’a pas suffisamment de places.
Source:‘Library may top Mill Creek's Target store’, Amy Nile, HeraldNet, 6 janvier 2014 http://www.heraldnet.com/article/20140106/NEWS01/701069975/Library-may-top-Mill-Creeks-Target-store
Par Ekaterina Valkova

L’emprunt de livres numériques

Le succès des livres électroniques auprès des usagers des bibliothèques publiques ainsi que les statistiques d’emprunts qui triplent encouragent ces dernières à entreprendre des initiatives pour faciliter l’accès à ce format de livres. Malheureusement, les politiques d’emprunt varient d’un éditeur à l’autre, mais elles sont toujours défavorables pour les bibliothèques. On peut citer comme exemple extrême les conditions de la maison d’édition HarperCollins selon lesquelles un livre numérique ne peut pas être emprunté plus de 26 fois.
D’un autre côté, Simon & Schuster a lancé un projet-pilote pour trois bibliothèques de New York, une bibliothèque en Floride et une au Canada qui ont accès au catalogue complet de leurs publications; si un titre n’est pas disponible, l’usager a le choix de l’acheter auprès de l’éditeur. Les bibliothèques aimeraient garder leur rôle d’agents littéraires qui sont les mieux outillés pour connecter les livres et les lecteurs. Un projet intéressant a été lancé en Illinois (États-Unis) – des auteurs inconnus qui ont auto-publié leurs œuvres et s’engagent à faire des activités autour des livres pour un an dans les bibliothèques publiques de l’état.
Source:'Illinois library contest aimed at changing e-book policies’, Annemarie Mannion, Chicago Tribune, 31 décembre 2014, http://www.chicagotribune.com/news/local/suburbs/hinsdale_clarendon_hills_oak_brook/ct-libraries-author-project-tl-0102-20131227,0,3575851.story
Par Ekaterina Valkova

Travailleurs sociaux – nouveaux employés de la bibliothèque

Depuis 2011, les employés de la bibliothèque publique d’Edmonton comptent parmi leurs effectifs trois travailleurs sociaux afin de répondre à un besoin de service qui s’est imposé. Le rôle de ces employés est d’intervenir et d’aider les sans-abris qui visitent la bibliothèque en cherchant un endroit confortable. Le budget pour ce projet de trois ans est de 605 000$ et provient du fonds ‘Safe Communities Fund’.
La bibliothèque espère pouvoir inclure un poste dans son budget annuel pour ce service puisque les résultats sont très encourageants – 1000 personnes ont été approchés pour la durée du projet, quoi que certains ont choisi de ne pas accepter les services. La bibliothèque étant un endroit public, les sans-abris y se sentent à l’aise car l’ambiance est accueillante est plus agréable que celle d’un refuge.
Source: Social workers in the library a new resource for the homeless’, Jodie Sinnema, ‘Edmonton Journal’, 29 décembre 2013 http://www.edmontonjournal.com/news/edmonton/Social+workers+library+resource+homeless/9332711/story.html
Par Ekaterina Valkova

Visions pour la nouvelle bibliothèque de Calgary

La firme norvégienne ‘Snohetta’ et la firme canadienne ‘Dialog’ ont gagné le contrat pour fournir le design de la nouvelle bibliothèque centrale de Calgary, dans le cœur du quartier ‘East Village’. Dans une lettre humoristique adressée à la firme norvégienne, l’auteur de l’article présente ses idées pour ce nouveau projet :
- 1. Beaucoup de rayons pour les livres et beaucoup d’espace pour les visiteurs;
- 2. Une collection spécialisée sur les arts de la scène tout comme celle du Lincoln Center (New York), qui permettra aux étudiants et aux futurs acteurs de visionner des représentations;
- 3. Un espace des arts (ou auditorium) où des artistes talentueux peuvent performer;
- 4. Un jardin avec un coin pour exprimer son opinion (similaire à ‘Speaker’s Corner’ de Hyde Park, Londres);
- 5. Un espace pour les garçons – par exemple un mini-golf;
- 6. Des concerts de musique de chambre;
- 7. Beaucoup de lumière;
- 8. Les bureaux du journal ‘Calgary Herald’ pour que les jeunes peuvent voir comment les nouvelles sont créées;
- 9. Un café, qui se transformera en bar à vin après 16h00.
Avec un budget de 245 millions de dollars, et une belle expérience en design, les Norvégiens devront être en mesure de réaliser un projet de toute beauté!
Source: ‘When you’re dreaming about a new Calgary library, dream BIG’ de Stephen Hunt, Calgary Herald, 26 décembre 2013 http://www.calgaryherald.com/entertainment/books/When+dreaming+about+Calgary+library+dream+Stephen/9319412/story.html
Par Ekaterina Valkova

Les bibliothèques publiques de Vancouver et de Montréal – les meilleures au monde

Une étude internationale menée par Heinrich Heine University de Dusseldorf (Allemagne) a comparé les services, les espaces (numériques et physiques), le soutien à l’apprentissage et la créativité de 31 bibliothèques au monde. Les résultats accordent aux bibliothèques de Vancouver et de Montréal la première position, suivi de Chicago, San Francisco, Shanghai et Toronto. En bas de la liste, on retrouve les bibliothèques de Frankfurt, Londres et Dubai. Le rapport est publié dans le numéro de décembre 2013 de la revue ‘Libri : International Journal of Libraries and Information Services’. Source: ‘Vancouver Public Library shares top honour with Montreal’s’, ‘Vancouver Sun’, 18 décembre 2013 http://www.vancouversun.com/news/Vancouver+Public+Library+shares+honour+with+Montreal/9302745/story.html
Par Ekaterina Valkova