Hommage à Madame Raymonde Beaudry


1953 - 2007

Régine HORINSTEIN (CBPQ) :

Au nom des membres de la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec et en mon nom propre, je tiens à présenter à Louis, conjoint de Raymonde, à Laurence sa fille et la famille nos plus sincères condoléances .

Raymonde a siégé au Conseil d’administration de la CBPQ durant de longues années (1991-1994 et de 2002-2006) en plus d’être active à de nombreux comités engagés dans la promotion du rôle des bibliothécaires dans l’Éducation et l’enseignement. Elle a toujours défendu ses dossiers avec conviction et passion. Elle a apporté une touche d’humour et d’originalité aux réunions du Conseil. C’est elle la seule et unique qui a amené sa fille Laurence, bébé dans son couffin, au congrès de 1991 au Mont Tremblant. C’est un merveilleux souvenir !

Je veux lui dire merci d’avoir eu ce plaisir de la côtoyer et nous tous garderons d’elle le souvenir d’une femme énergique et fière de ses convictions.

Au revoir Raymonde.

Jean-Marc EDWARDS (Université Concordia) :

Je vous offre toutes mes sympathies.

Daniel MARQUIS (Cégep Granby) :

Tu as été de celles qui ont bien ancré le professionnalisme dans le domaine des bibliothèques collégiales et des sciences de l'information. Que dire ... tu nous manques et le temps passé à colliger des statistiques, à élaborer des stratégies de formation documentaire et à partager des repas festifs demeurent toujours frais à ma mémoire.

Benoit FERLAND (Bibl. municipale de Montréal - Arron. de Montréal-Nord) :

Le sourire, le dynamisme et l'enthousiasme communicatif de Raymonde vont sans l'ombre d'un doute nous manquer. Elle demeurera néanmoins dans nos meilleurs souvenirs. Il est souhaitable que tous se souviennent de sa force et de son courage pendant sa maladie.

Raymonde TRUDEL (Cégep de St-Jérôme) :

Toutes mes condoléances à la famille de Raymonde!
Raymonde a été une source d'inspiration pour moi et certainement plusieurs collègues du monde des bibliothèques. Femme engagée dans son milieu, intelligente, créative.. tu nous manqueras beaucoup!

Édith SAUCIER (Bibl. Saint-Laurent) :

L'équipe de la Bibliothèque Saint-Laurent vous offre ses sympathies.

Mylène LAVOIE (Cégep de Drummondville) :

Toute l'équipe de la bibliothèque du Cégep de Drummondville se joint à moi pour offrir aux parents et amis de Raymonde toutes nos sympathies.

Marc BINEAULT (Bibl. de Rosemère) :

En tant que bibliothécaire, il me fait toujours difficile d'apprendre le départ d'une collègue. Mes condoléances à toute la famille éprouvée!!!

Daniel FELTON (Bibl. de l'Île-des-Soeurs, arron. de Verdun, ville de Montréal) :

C'est avec tristesse que j'ai reçu la nouvelle de la disparition de Raymonde Beaudry. J'ai fait la connaissance de Mme Beaudry lorsque j'étais étudiant en bibliothéconomie, en 1995, dans le cadre du cours clientèle et milieu, afin de réaliser un travail sur les bibliothèques de cégeps. Elle nous avait si bien accueilli, mon collègue, Jean-Pierre, et moi-même que j'en ai gardé un excellent souvenir. Non seulement elle avait fait montre d'une très grande générosité en nous recevant dans sa bibliothèque et en répondant à toutes nos questions (elle nous avait même offert de la documentation sur son milieu et proposé d'autres rencontres, au besoin) mais aussi avec une grande chaleur. Plus tard, j'aimais bien lire ses quelques articles et commentaires, puisqu'ils étaient toujours reliées à sa grande expérience du milieu.

À l'occasion du décès de Raymonde Beaudry, je tiens à offrir à tous ses proches mes plus sincères condoléances. C'est une grande perte pour les professionnels de la documentation.

Céline AMNOTTE (Université de Montréal) :

J'étais très peinée d'apprendre la triste nouvelle du décès de Raymonde. Nous nous sommes connues à la Corpo, et je garde un très beau souvenir de toutes ces réunions avec Raymonde. Mes condoléances les plus sincères à son conjoint et à sa fille Laurence.

Stéphane LEGAULT (Bibl. Jean-Marc-Belzile de Lachute) :

Mes sympathies à la famille et amis de Raymonde. Le milieu des sciences de l'information vient de perdre une femme formidable, passionnée et dévouée.

David FONTAINE (Bibl. de Brossard) :

J'ai eu la chance de travailler avec Raymonde dans le contexte des cours de francisation au Collège de Rosemont. Merci!

Jocelyne DION (Coalition en faveur des bibliothèques scolaires) :

Au nom des membres de la Coalition en faveur des bibliothèques scolaires, je veux remercier Raymonde pour son engagement au sein de notre groupe. Nous perdons une fidèle collaboratrice de la première heure. Femme de conviction, elle était reconnue pour son professionnalisme. Elle s'inscrit dans nos mémoires comme un modèle pour les membres de notre profession.

J'offre mes sincères condoléances aux membres de sa famille, spécialement à son conjoint et à sa fille.

Manon MOREAU (Collège de Rosemont) :

J'ai beaucoup pensé à toi Raymonde durant ton combat avec la maladie, et ton départ m'attriste.
Je pense à ta famille, à ton mari, et à ta fille à qui j'offre mes plus sincères condoléances.

Paix.

Paulette BERNHARD (prof. honoraire, Université de Montréal) :

Je tiens à rendre un grand hommage à Raymonde Beaudry, à son dynamisme et à son esprit novateur.
Nous perdons une pionnière de la formation à l'information dans le réseau collégial et une remarquable porte-parole du milieu professionnel, en particulier dans le secteur de l'éducation.

Mes très sincères condoléances à sa famille et à ses amis.

Isabelle LAPLANTE (Centre de documentation collégiale) :

Raymonde est l'une des premières bibliothécaires que j'ai côtoyées dans ma carrière. J’ai tout de suite remarqué son souci du service aux usagers. Encore l’automne dernier elle nous livrait le fruit de ces travaux sur le sujet. C’est l’une de celles qui a le plus formalisé d’écrits sur les bibliothèques collégiales. Merci Raymonde pour ton professionnalisme et ta passion. Tu nous manques!

J’offre mes sincères condoléances aux membres de sa famille, spécialement à son conjoint et à sa fille.

Daniel PROVOST (TÉLUQ) :

Si je travaille dans le domaine des bibliothèques c'est un peu à cause de Raymonde Beaudry. J'ai fréquenté le Collège de Rosemont, et surtout sa bibliothèque qui était un refuge pour moi. J'y trouvais la quiétude, une abondance de livres sur Charlie Chaplin et Buster Keaton et des centaines d'autres bonnes raisons de sécher mes cours.

Un jour que je me décidai à prendre ma vie en mains, j'ai été rencontrer Raymonde qui m'a accueilli dans son bureau, et ce même si je n'avais pris aucun rendez-vous préalable. Elle m'expliqua le fonctionnement de la bibliothèque, le rôle de chacun, et m'ouvrit les yeux sur le travail de technicien en documentation. Plus de 10 ans se sont écoulés depuis, je gagne ma vie dans les bibliothèques et à quelque part c'est un peu, beaucoup même, grâce à Raymonde. J'ai presque appliqué sur le poste récemment ouvert à la bibliothèque du Collège de Rosemont. J'aurais dû, seulement pour rencontrer Raymonde et la remercier en personne...

Louise GRATTON (Cégep du Vieux Montréal) :

À toute la famille, à tout le personnel de la bibliothèque je veux offrir mes plus sincères condoléances dans cette difficile épreuve. Raymonde fut une personne dynamique, attachante et très impliquée dans ce qu'elle entreprenait. C'est une grosse perte, mais il faut comprendre qu'au moins elle ne souffre plus.
Mes sympathies.

Louise GUILLEMETTE-LABORY (Ville de Montréal) :

J'ai connu Raymonde au sein du conseil d'administration de la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec. Nous avons tout de suite sympathisé et chacune de nos rencontres était ponctuée de rires et de récits d'excursion à vélo ou canot, de bonnes bouffes, etc. Pour moi, Raymonde était l'incarnation de la femme équilibrée, saine et bonne vivante, en plus d'une professionnelle engagée et dévouée.

À sa fille et son amoureux, j'adresse mes plus sincères condoléances. Même si je ne vous ai que croisés lors d'un congrès dans les Laurentides où vous étiez venu la rejoindre (Laurence ne s'en souviendra pas puisqu'elle n'avait que quelques semaines), je vous ai connus un peu plus à travers Raymonde qui vous aimait profondément.

Mes pensées vous accompagnent depuis déjà un bon moment mais plus particulièrement en ce moment difficile.

Jacqueline LABELLE (Réseau BIBLIO de la Montérégie) :

C'est avec regret que j'ai appris le décès de Raymonde au retour de mes vacances estivales. J'ai eu l'occasion de la côtoyer lorsque j'étais membre du conseil d'administration de la Corporation des bibliothécaire au même moment qu'elle il y a plusieurs années de cela. Je me rappelle de Raymonde comme d'une personne toujours de bonne humeur et très professionnelle. Ce départ m'a grandement attristée. Elle était encore si jeune. Toutes mes sympathies vont à son conjoint, sa fille et sa famille.