Argus vol. 48 no. 2 - Appel de textes

APPEL DE TEXTES - ARGUS VOL. 48. NO.2

Argus, la revue québécoise des professionnels de l’information est un espace d’échanges et de questionnements. La revue s’intéresse aux modèles possibles de la bibliothèque et aux mutations de la société de l’information vers une société de connexions et de relations, à la cohabitation de la culture de l’imprimé et de la culture numérique et à l’impact des différents domaines de la connaissance sur l’univers documentaire.

En quête de perfection(nement)

Transformations technologiques, promotions et transferts, nouvelles modes managériales, innovations dans les habitudes des usagers et usagères : de nombreuses raisons expliquent pourquoi les bibliothécaires doivent veiller à leur perfectionnement tout en développant des formes d’expertise qui vont au-delà de leur zone de confort. Dans un contexte où les milieux de travail évoluent de façon constante et les employeurs exigent un ensemble toujours plus diversifié de compétences, un certain décloisonnement s’impose.

Les conditions économiques et les mentalités évoluent : les organisations aussi. Comment les nouvelles pratiques organisationnelles telles que la gestion par projet, les mesures d’impact ou les structures décentralisées affectent-elles le travail des bibliothécaires? Quels sont les outils modernes qui deviennent indispensables au travail collaboratif en milieu documentaire, et de quelles manières ces outils transforment-ils la bibliothéconomie au quotidien? De quelles manières les bibliothécaires peuvent-ils, elles ou doivent-ils, elles contribuer aux autres fonctions organisationnelles telles que le marketing, les communications ou la gestion de la relation usager? Comment sont gérées l’innovation et la créativité dans nos lieux de travail?

Qu’en est-il lorsque les bibliothécaires doivent assumer eux, elles-mêmes des rôles de leadership, devenant des administrateurs, administratrices, gestionnaires, chefs et cheffes d’équipe, et plus encore? Quelles sont les compétences requises pour assumer les responsabilités qui en découlent, telles que la gestion financière et matérielle ou encore celle des ressources humaines? Est-il nécessaire d’envisager un retour aux études pour acquérir ces compétences?

Bien sûr, les écoles offrant la maîtrise en bibliothéconomie et en sciences de l’information jouent un rôle indispensable afin de préparer les futur.e.s bibliothécaires à ce monde en plein changement. De quelles manières tentent-elles de répondre au défi? Quelles sont les nouvelles matières et formules pédagogiques offertes pour faire progresser la formation académique au sein de ces écoles? S’il était possible pour vous de faire ajouter ou modifier des cours aux programmes en question, quelles seraient vos propositions?

Les bibliothécaires aujourd’hui doivent aussi bien souvent faire valoir leurs intérêts professionnels contre la domination de leur travail par des intérêts managériaux, économiques et politiques. Dans ce numéro, nous vous invitons à vous exprimer sur l’acquisition de nouvelles compétences : comment elles s’imposent, dressent des barrières à l’avancement professionnel et présentent des opportunités pour mieux remplir la mission qui est la nôtre.


 

Envoyez-nous votre proposition sous la forme d’un résumé signalétique ou d’un plan détaillé de 50 à 150 mots avant le 11 avril 2021 à revueargus@gmail.com. Le texte final doit contenir entre 500 et 1500 mots.

Nous accepterons aussi bien un compte-rendu de participation à une conférence que des entrevues avec une personnalité, une prise de position ou un texte de réflexion. La diversité des genres est souhaitée. Le texte final peut varier de 500 à 1500 mots. N’hésitez pas à nous surprendre!

Vous souhaitez aborder un autre sujet? Envoyez-nous votre proposition. Elle inspirera peut-être notre prochain thème ou une nouvelle catégorie.

Pour soumettre votre proposition, ou poser des questions : revueargus@gmail.com.

Pour plus d'information au sujet de la politique éditoriale : http://cbpq.qc.ca/publications/argus/a-propos#politique

Étapes et dates à retenir 

18 avril 2021 

Date de tombée pour les propositions de textes.

Envoyez à Argus une proposition sous la forme d’un résumé de 150 mots. 

23 avril 2021

Date de remise des approbations de textes.

L’équipe d’Argus donne le feu vert aux propositions choisies.

30 mai 2021

Date de tombée pour la remise finale des textes (de 500 à 1500 mots).

Envoyez la version complète et finale du texte approuvé par l’équipe d’Argus.