Argus vol. 48 no. 1 - Appel de textes

APPEL DE TEXTES ! -  ARGUS VOL. 48. NO.1

Argus, la revue québécoise des professionnels de l’information est un espace d’échanges et de questionnements. La revue s’intéresse aux modèles possibles de la bibliothèque et aux mutations de la société de l’information vers une société de connexions et de relations, à la cohabitation de la culture de l’imprimé et de la culture numérique et à l’impact des différents domaines de la connaissance sur l’univers documentaire.

Le thème: Faire oeuvre utile

Servir, aider, contribuer, favoriser, concourir, participer, contribuer, tous des verbes qui peuvent servir à bien décrire les actions et les retombées des bibliothèques, et des bibliothécaires dans nos sociétés. En effet, la bibliothèque et les bibliothécaires contribuent – à changer des vies à petite ou grande échelle - en soutenant l’alphabétisation, en démocratisant la culture, en luttant contre l’exclusion, en soutenant la démocratie et en favorisant la justice sociale.

La bibliothèque contemporaine se définit par son ouverture et son sens de l’accueil envers l’ensemble des publics : enfants, aînés, nouveaux arrivants et marginaux. Avec plus de 1000 points de service sur le territoire québécois, la bibliothèque publique est l’une des seules, sinon la seule, institutions culturelles gratuites et ouvertes à toutes et tous. Pourtant, confrontée au test de la réalité, elle doit souvent trouver un équilibre fragile entre protection du public, liberté d’expression et censure ou entre ambitions et contraintes financières et humaines.

De là, comment ce rôle social s’incarne-t-il dans nos différentes bibliothèques respectives, de quelle manière un projet issu de nos institutions fait-il sa part? Dans quelles sphères sociales les bibliothécaires s’impliquent-ils le plus et de quelle façon arrivent-ils à faire une différence?

Faire autrement, innover, voilà bien de nobles intentions. En cela, quels projets ou réalisations d’ici et d’ailleurs mériteraient d’être soulignés et mis en valeur? Et qu’en est-il de la recherche académique ou appliquée? Comment les chercheur-e-s en bibliothéconomie perçoivent-ils la mission d’engagement des institutions et des professionnels de l’information?

Quels sont vos coups de cœur ou vos coups de gueule par rapport à ce rôle-phare, véritable part de l’ADN des bibliothèques d’aujourd’hui?

Par ailleurs, pouvons-nous actuellement avec les limites et les possibles que nos bibliothèques nous offrent remplir pleinement nos rôles et mandats à la mesure des nécessités complexes d’aujourd’hui? Comment la profession a-t-elle évolué ou non pour faire face aux besoins des usagers du XXIe siècle? Dans le même esprit, commet nos bibliothèques se sont-elles adaptées à la réalité d’aujourd’hui et comment devraient-elles évoluer?

En somme, comment aujourd’hui et demain, la bibliothèque et les bibliothécaires, par leurs actions, leur mission, leurs initiatives et leurs services continuent-ils et contribuent-ils à faire œuvre utile dans nos sociétés pour nous et pour les générations à venir?

 


Voici quelques aspects qui pourraient être abordés en incluant des aspects particuliers aux bibliothèques ou à la profession au Québec ou ailleurs:

  • Exemples inspirants.
  • Projets collaboratifs entre institutions
  • Services hors les murs (ou outreach)
  • Bibliothéconomie communautaire
  • Bibliothécaires oeuvrant en dehors des bibliothèques traditionnelles
  • Bibliothéconomie innovante
  • Projets de bibliothèques non traditionnels
  • Nouveaux champs d’action en bibliothèques
  • Exemples de projets ou de réalisations avec les non-publics des bibliothèques
  • Services en bibliothèques innovants ou célébrant la diversité

Envoyez-nous votre proposition sous la forme d’un résumé signalétique ou d’un plan détaillé de 50 à 150 mots avant le 02 mars 2020 à revueargus@gmail.com

Nous accepterons aussi bien un compte-rendu de participation à une conférence que des entrevues avec une personnalité, une prise de position ou un texte de réflexion. La diversité des genres est souhaitée.  Le  texte final  peut varier de  500 à 1500 mots.  ! N’hésitez pas à nous surprendre !

Vous souhaitez  aborder un autre sujet? Envoyez-nous votre proposition. Elle inspirera peut-être notre prochain thème ou une nouvelle catégorie. Texts written in English are welcome! 

Étapes et dates à retenir 

02 mars 2020 

Date de tombée pour les propositions de textes.

Envoyez à Argus une proposition sous la forme d’un résumé de 150 mots. 

09 mars 2020

Date de remise des approbations de textes.  

L’équipe d’Argus donne le feu vert aux propositions choisies.  

17 avril 2020

Date de tombée pour la remise finale des textes (de 500 à 1500 mots).

Envoyez la version complète et finale du texte approuvé par l’équipe d’Argus.

Pour soumettre votre proposition, ou poser des questions : revueargus@gmail.com 

Pour plus d'information au sujet de la politique éditoriale : http://cbpq.qc.ca/publications/argus/a-propos#politique