Argus vol. 46 no.1 - Appel de textes

APPEL DE TEXTES ! -  ARGUS VOL. 46. NO.1

Argus, la revue québécoise des professionnels de l’information est un espace d’échanges et de questionnements. La revue s’intéresse aux modèles possibles de la bibliothèque et aux mutations de la société de l’information vers une société de connexions et de relations, à la cohabitation de la culture de l’imprimé et de la culture numérique et à l’impact des différents domaines de la connaissance sur l’univers documentaire.

Le thème: Bibliothèque, technologie(s) et numérique

Quelles relations entretiennent les bibliothèques, et plus largement les bibliothécaires avec la technologie et le numérique? C’est un fait, le numérique est de plus en plus présent dans nos établissements et cela depuis plusieurs années. De très nombreuses bibliothèques ont informatisé leur système de prêts et de retours, et nombre d’entre elles offrent un service de bibliothèque numérique avec des livres numériques disponibles à l’emprunt. Certains vont plus loin et offrent un service de référence en ligne et même du contenu culturel ou archivistique entièrement numérique. Les bibliothécaires sont conscients que les bibliothèques ont un rôle à jouer dans ce qui est communément appelé : la lutte à la fracture numérique et la maîtrise de la littératie numérique. Tous ne sont pas égaux face aux technologies et au numérique. Rendre disponibles du matériel informatique de qualité et des programmes numériques de dernière génération et former nos usagers à les utiliser comptent parmi les mesuresdéjà très largement mises en place dans nos institutions. Au moment même où le Gouvernement Couillard dévoile la première stratégie numérique du Québec, quelle importance et quelle place revêt le numérique pour la  bibliothéconomie d’aujourd’hui? Quels moyens devrait-on mettre de l’avant pour participer activement à l’émergence et  au développement  d’une réelle littératie numérique chez les enfants, les adultes et les aînés? Les clubs de codage, les fab labs et les média labs ainsi que les ateliers de création numérique apparaissent comme autant d’exemples inspirants à explorer et à développer afin de promouvoir le faire et le savoir-faire numérique.  Les bibliothécaires doivent en plus de favoriser l’accès et la maîtrise du numérique et des technologies auprès de leurs usagers, être eux-mêmes des agents actifs sur la Toile; y faire leur place et utiliser l’ensemble des possibilités offertes par les technologies et le numérique.

Voici quelques aspects qui pourraient être abordés en incluant des aspects particuliers aux bibliothèques du Québec ou d’ailleurs:

• Exemples inspirants. Clubs de codage, fab labs, média labs et autres.
• Bibliothèque numérique : prêts livres numériques
• Contrer la fracture numérique
• Donner accès (mettre à disposition) au numérique et aux technologies
• Mettre en scène le savoir (littératie numérique)
• Numérisation des pratiques en bibliothèque
• Quelle place occupent les nouvelles technologies au Québec et ailleurs?
• Quelle place pour les Fab labs en bibliothèques? Quels exemples sont les plus inspirants ou innovants?
• Quels sont les défis et les opportunités pour promouvoir la littératie numérique auprès des usagers des   bibliothèques?
• De quelle manière pourrait-on comprendre et définir la culture du numérique et la place de cette dernière en bibliothèque?
• Quels rôles les bibliothécaires ont-ils à jouer pour promouvoir le numérique et lutter contre la fracture numérique au sein de nos sociétés contemporaines?   

Envoyez-nous votre proposition sous la forme d’un résumé signalétique ou d’un plan détaillé de 50 à 150 mots avant le 12 janvier 2018 à revueargus@gmail.com

Nous accepterons aussi bien un compte-rendu de participation à une conférence que des entrevues avec une personnalité, une prise de position ou un texte de réflexion. La diversité des genres est souhaitée.  Le  texte final  peut varier de  500 à 1500 mots.  ! N’hésitez pas à nous surprendre !

Vous souhaitez  aborder un autre sujet? Envoyez-nous votre proposition. Elle inspirera peut-être notre prochain thème ou une nouvelle catégorie. Texts written in English are welcome! 

 

Étapes et dates à retenir 

12 janvier 2018 

Date de tombée pour les propositions de textes.

Envoyez à Argus une proposition sous la forme d’un résumé de 150 mots. 

19 janvier 2018 

Date de remise des approbations de textes.  

L’équipe d’Argus donne le feu vert aux propositions choisies.  

23 février 2018

Date de tombée pour la remise finale des textes (de 500 à 1500 mots).

Envoyez la version complète et finale du texte approuvé par l’équipe d’Argus.

Pour soumettre votre proposition, ou poser des questions : revueargus@gmail.com 

Pour plus d'information au sujet de la politique éditoriale : http://cbpq.qc.ca/publications/argus/a-propos#politique