Lettre adressée à Madame Lucie Rodrigue, présidente du Collège de Maisonneuve

Guylaine Beaudry
20 Avril 2010

Montréal, le 20 avril 2010

Madame Lucie RODRIGUE
Présidente
Collège de Maisonneuve
3800, rue Sherbrooke Est
Montréal (Québec) H1X 2A2

Madame la Présidente,

Au nom de la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec (CBPQ), je tiens à vous exprimer notre étonnement et notre inquiétude concernant un projet de votre administration. Selon les informations dont nous disposons, nous considérons regrettable et allant à l’encontre des meilleures pratiques la décision de diminuer l’espace de la bibliothèque de votre établissement. De plus, cette bibliothèque a subi, depuis la décennie 1990, des pertes d’espace importantes.

Sans remettre en question la pertinence pour vos étudiants de bénéficier d’installation de qualité dans les laboratoires de sciences naturelles, nous déplorons le fait que cette décision contribuera à amenuiser de nouveau le rôle pourtant cardinal que la bibliothèque devrait jouer dans les démarches d’apprentissage de vos étudiants.

L’avènement du numérique ne rend pas anachronique la bibliothèque d’un établissement d’enseignement supérieur. Bien au contraire. À la bibliothèque bâtie, dont la pertinence n’est pas mise à mal, s’ajoute la bibliothèque numérique. Une bibliothèque entrée de plain-pied dans l’ère numérique est constituée de collections (tant numériques qu’imprimées) et de services.

Les modes d’apprentissage en collaboration et la formation donnée par les bibliothécaires pour le développement des compétences informationnelles des étudiants font de la bibliothèque un lieu très fréquenté et animé. Les étudiants y trouvent des lieux sécuritaires et intellectuellement stimulants pour y travailler seul ou en collaboration, tout en ayant accès aux services techniques et professionnels compétents de l’équipe de la bibliothèque.

Votre établissement est par ailleurs le seul à Montréal à offrir un programme de formation aux techniques de la documentation. Comme l’équipe de ce département en est consciente, nous vivons une pénurie de techniciens dans nos milieux. Nous avons besoin plus que jamais des compétences de vos diplômés pour participer à cette fascinante transition de nos institutions vers le numérique. La fréquentation d’une bibliothèque collégiale exemplaire au cours de la formation de vos étudiants de ce programme est assurément un élément majeur de leur apprentissage. Pour cette raison, la bibliothèque du cégep de Maisonneuve devrait être un modèle pour les autres établissements du réseau collégial québécois.

Nous sommes plusieurs au sein du conseil d’administration de la CBPQ à exercer notre profession dans le milieu universitaire. Au moment où la documentation et les publications les plus utilisées par nos étudiants se trouvent sous forme numérique et en ligne, nous observons, particulièrement en sciences, une augmentation significative de la fréquentation de nos bibliothèques et de l’utilisation de nos services. Certains programmes dont l’agrément est donné par des organismes internationaux ou nationaux prennent en compte nos bibliothèques et nos services dans leurs évaluations. Nous souhaitons que, lorsque nous accueillerons vos étudiants dans quelques années dans l’une ou l’autre des universités québécoises, qu’ils aient déjà l’expérience d’une bibliothèque de qualité tant par ses espaces et ses services que par ses collections imprimées et numériques. Ils pourront ainsi mieux bénéficier, dès le début de leur formation universitaire, des ressources que nous mettrons à leur disposition.

Les indicateurs de performance d’un établissement d’enseignement supérieur comprennent la prestation de services et la qualité des collections d’une bibliothèque. Reconnaissant leur rôle de premier plan dans le processus d’apprentissage, le ministère de l’Éducation investit massivement dans les bibliothèques scolaires, primaires et secondaires. Le cégep faisant bien partie de l’enseignement supérieur, il est difficile d’imaginer qu’un établissement comme le Collège de Maisonneuve puisse diminuer autant les ressources et l’espace consacrés à sa bibliothèque. C’est la tendance inverse que nous observons dans plusieurs autres cégeps et universités. Les projets d’agrandissements, voire de construction, ainsi que de rénovation majeure des bibliothèques visant à mieux répondre aux nouveaux besoins des étudiants fleurissent dans plusieurs institutions au Québec et ailleurs.

Il me ferait plaisir de discuter de cette question avec vous ou d’autres personnes de l’équipe du Collège. Vous pouvez me joindre au 514.848.2424 poste 7699.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Madame la Présidente, l’expression de mes sentiments respectueux.

La présidente,

Guylaine BEAUDRY

c.c. Monsieur Pierre HARRISON, Directeur général

RETOUR