Lettre ouverte - Des associations des milieux documentaires du Québec s'expriment au sujet de la nomination du ou de la PDG de BAnQ

jeu, 06/10/2021

LETTRE OUVERTE

Montréal, le 10 juin 2021

Madame la Ministre Nathalie Roy
Ministre de la Culture et des Communications

 

Madame la Ministre,

Dans le cadre du recrutement au poste de PDG de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), nous, représentant·e·s des associations signataires de la présente lettre, souhaitons vous faire part de nos recommandations quant aux qualifications professionnelles souhaitables pour le ou la futur·e titulaire au poste de présidente-directrice générale ou président-directeur général de BAnQ.

Institution phare de la bibliothéconomie et de l’archivistique du Québec, BAnQ joue un rôle central dans le progrès des professions et des institutions des milieux documentaires. Or, nous sommes tout à fait d’accord avec la vision énoncée par le PDG sortant Jean-Louis Roy dans une récente lettre publiée dans les pages du Devoir : les ressources détenues par BAnQ représentent des « capitaux culturels » inestimables pour la société québécoise. C’est en raison de sa grande importance, tant pour nos milieux respectifs que pour l’ensemble du Québec, que nous désirons partager nos convictions à l’égard des compétences requises pour le poste de PDG de BAnQ.

Nous sommes d’avis que les qualifications idéales pour occuper ce poste sont celles détenues par les bibliothécaires et les archivistes. En effet, la formation en sciences de l’information ainsi que les expériences de travail de ces professionnel·le·s les amènent à développer une expertise en gestion de services documentaires, en gestion de l’information (incluant les stratégies de numérisation) et en conservation du patrimoine, pour ne nommer que ces aspects de leur travail. De plus, les bibliothécaires et archivistes font la promotion de valeurs et d’une vision des milieux documentaires qui sont bien ancrées dans la réalité québécoise, œuvrant au quotidien à la préservation et à la diffusion de notre culture et de notre langue. Selon nous, ce type de profil répond tout à fait aux critères établis dans l’avis de recrutement publié par le Secrétariat aux emplois supérieurs. De plus, le CA de BAnQ a déjà entamé sa recherche de candidat·e·s potentiel·le·s selon un processus exigeant, engageant du temps et des coûts. Les administrateur·trice·s de BAnQ ont une grande connaissance de l’institution et sont les mieux placé·e·s pour trouver la personne idéale, qui répondra au mieux au profil de compétences exigé pour le poste.

Nous souhaitons aussi porter à votre attention que, de toute son histoire, aucun·e bibliothécaire ou archiviste diplômé·e n'a encore été nommé·e à la tête de BAnQ. Or, les circonstances dans lesquelles se trouve BAnQ le requièrent plus que jamais. La nécessaire transition numérique de l’institution, la révision impérative de la Loi sur les archives et du Règlement sur le dépôt légal, de même que les besoins en médiation auprès de populations toujours plus diversifiées demandent des connaissances et un leadership démontrés en ces matières, que seul·e·s les bibliothécaires et les archivistes détiennent.

Nous espérons que vous prendrez en considération notre avis lors de la nomination du ou de la prochain·e présidente-directrice générale ou président-directeur général de BAnQ, et demeurons à votre disposition pour en discuter davantage.

Nous vous prions de recevoir, Madame la Ministre, l’expression de nos sentiments distingués.

 

Les signataires, 

Tristan Müller, président de la Fédération des milieux documentaires (FMD)

Anne-Frédérique Champoux, présidente de la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec (CBPQ)

Ariane Régnier, présidente de l’Association pour la promotion des services documentaires scolaires (APSDS)

Julien Bréard, président de l’Association des archivistes du Québec (AAQ)

Maria Ressina et Barbara Whiston, co-présidentes de l’Association des bibliothécaires du Québec - Quebec Library Association (ABQLA)

Information: 

La Fédération des milieux documentaires (FMD) a pour mission de favoriser la cohésion des milieux professionnels de l’information et l’accès à une information crédible pour le bien commun de la société par : le réseautage et la tenue d’activités rassembleuses, l’offre de formation continue et le partage des meilleures pratiques, la participation au développement de projets novateurs et d’outils performants, la représentation, la valorisation et la promotion de la profession.

La Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec (CBPQ) est un organisme professionnel fondé en 1969, comptant près de 350 membres. Sa mission principale est de protéger le public et d’assurer le rayonnement de la profession de bibliothécaire.

L’APSDS est une association professionnelle qui regroupe principalement les bibliothécaires, les spécialistes en moyens et techniques de l’enseignement (SMTE) et les technicien(ne)s en documentation du milieu scolaire québécois. Ses membres œuvrent surtout dans les commissions scolaires et les centres de services scolaires, les écoles primaires et secondaires, publiques et privées du Québec.

Fondée en 1967, l’Association des archivistes du Québec regroupe près de 600 membres, archivistes et spécialistes de l’archivistique, qui œuvrent au sein des organismes publics et privés afin d’assurer une saine gestion des documents et des archives. Elle a pour mission de regrouper les personnes physiques ou morales qui adhèrent aux valeurs fondamentales de l’Association et qui offrent à leurs clientèles des services liés à la gestion de l’information. Elle fournit également à ses membres des services en français propres à assurer le développement, l’enrichissement et la promotion de leur profession.

L’Association des bibliothécaires du Québec – Quebec Library Association est une association bénévole à but non lucratif bilingue réunissant des professionnels en bibliothéconomie et en sciences de l’information, du personnel aux fonctions connexes, et des amis des bibliothèques, de partout au Québec. L’Association fournit un réseau de soutien mutuel à ses membres par le biais de l’éducation, de la défense de leurs intérêts et de la communication. Elle fait la promotion du rôle des bibliothécaires et des spécialistes de l’information, et de leurs institutions dans la communauté québécoise.