Communiqué - Une nouvelle direction à BAnQ

lun, 03/26/2018

Communiqué - La CBPQ, ABQLA et l’ASTED saluent la nomination du PDG de BAnQ

Représentant plus de 500 bibliothécaires ainsi que plusieurs institutions des milieux documentaires au Québec et au Canada francophone, la CBPQ, ABQLA et l’ASTED se réjouissent de l’annonce par le Devoir de la nomination tant attendue du PDG de BAnQ.

Depuis l’annonce du départ de Christiane Barbe, l’ancienne PDG de BAnQ, Geneviève Pichet, assumait depuis près d’un an la destinée de cette institution en tant que PDG par intérim, et ce, en plus de son rôle de Secrétaire générale et de directrice des affaires juridiques. Nous apprenions cette semaine que son départ est prévu pour le 1er juin 2018. Ce départ annoncé de la PDG par intérim fait suite à plusieurs départs, arrêts de travail prolongés ou coupures de postes. D’après nos sources, nous en serions à 43 postes permanents coupés depuis l’ouverture de BAnQ, il y a plus de 10 ans. Nul doute que cette nomination ne pourra que contribuer à stabiliser ce vaisseau amiral des bibliothèques du Québec, un organe essentiel de collecte, de préservation et de diffusion de notre mémoire collective, qui rend nos communautés plus intelligentes et la vie de nombreux Québécois plus significative.

Après de multiples coupures budgétaires, mais aussi avec l’explosion non compensée des frais de maintien des systèmes, c’est plus de 6 millions de $ qui auraient disparus, de façon récurrente, des budgets allouables aux services de ce fleuron culturel. Cette diminution budgétaire importante a concentré les pouvoirs exécutifs à quelques postes et a réduit de façon drastique des fonctions très importantes. Ainsi, la numérisation, pour ne citer que celle-là, est aujourd’hui considérablement réduite. Elle compte aujourd’hui 27 employés au lieu de 45 il y a un an. Cette diminution constante des budgets a sans doute aussi fragilisé le moral d’un personnel dévoué. La tâche sera donc colossale pour le nouveau PDG.

Il est encore trop tôt pour connaître les orientations qui seront celles de M. Roy, mais nous lui souhaitons de réussir dans la tâche délicate de faire rayonner au Québec comme à l'étranger, cette belle institution. M. Roy pourra sans doute y mettre à profit son expérience et son important réseau de contacts internationaux. Nous espérons que le ministère de la Culture et des Communications, avec cette annonce, aura particulièrement à cœur, comme nous-mêmes, de soutenir ses efforts. ​Pour notre part, nous sommes impatients de pouvoir le rencontrer afin de pouvoir discuter de sa vision et de l’importance des bibliothécaires et des bibliothèques au sein de la communauté québécoise. 

À propos de la CBPQ

La Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec fondée en 1969 pour représenter la profession de bibliothécaire regroupe plus de 400 membres exerçant dans divers milieux de pratiques. La CBPQ prend part aux débats de l’heure et plus particulièrement les dossiers touchant la pratique des bibliothécaires et le rayonnement de la profession.

Pour information :  Pascale Félizat-Chartier, directrice générale  |  dg@cbpqpqc.ca | 514 845-3327