Communiqué - Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur

ven, 06/01/2018

 

LA CBPQ ACCUEILLE POSITIVEMENT LE PLAN D’ACTION NUMÉRIQUE EN ÉDUCATION ET EN ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Montréal, le 1er juin 2018. – La Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec (CBPQ) accueille positivement diverses mesures prévues dans le Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur, déposé mercredi dernier par le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, M. Sébastien Proulx, et la ministre responsable de l’Enseignement supérieur, Mme Hélène David.

La Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec (CBPQ) se réjouit notamment de la mesure 17Déployer le prêt de livres numériques en bibliothèque scolaire et encourager leur transition vers des carrefours d’apprentissage. Depuis plusieurs années, la CBPQ suit de près les travaux concernant l’implantation du livre numérique en milieu scolaire. Rappelons que la Corporation avait interpelé le Ministère sur ce sujet dès juin 2014 et qu’une représentante de la CBPQ, Lyne Rajotte siège au Comité de travail sur l’intégration du livre numérique dans les bibliothèques scolaires du Québec depuis ses débuts. Il s’agit d’une avancée importante et concrète dans ce dossier, qui permettra aux élèves et au personnel des établissements scolaires québécois de bénéficier des différents avantages du livre numérique.

Notons également d’autres projets dignes d’intérêt tels que la mesure 18 – Implanter une plateforme partagée de services pour les bibliothèques universitaires. Le document déposé hier mentionne également le financement possible de projets similaires pour le réseau collégial. Soulignons que le personnel des bibliothèques collégiales peut compter sur le soutien du Regroupement des bibliothèques collégiales du Québec (REBICQ) afin de partager leurs expertises et outils.

Les bibliothécaires scolaires, collégiaux et universitaires sont impatients de pouvoir travailler avec les différents intervenants du monde de l’éducation et de l’enseignement supérieur afin de faciliter la mise en œuvre des mesures prévues dans ce plan d’action. Grâce à leur formation, les bibliothécaires apportent dans les écoles, cégeps et universités une expertise non négligeable dans le domaine du numérique. En effet, les bibliothécaires offrent à leurs usagers de nombreuses formations aux compétences informationnelles, notamment en littératie médiatique et numérique. Ils apprennent ainsi aux élèves et aux étudiants à trouver et à utiliser l’information de manière responsable et éthique, puis à évaluer cette information, compétence d’autant plus nécessaire aujourd’hui en raison de l’abondance de ressources disponibles sur Internet.  Ils sont également appelés à développer, gérer et mettre en valeur des collections de ressources numériques. Mentionnons également de nombreuses initiatives de makerspaces et de laboratoires créatifs, aidant les élèves et les étudiants à s’approprier différentes technologies.

La CBPQ espère que ces mesures permettront des améliorations significatives aux bibliothèques scolaires, collégiales et universitaires québécoises et souhaite pouvoir collaborer avec les différents acteurs impliqués dans ce plan d’action. La CBPQ espère également que les efforts en embauche de bibliothécaires scolaires entamés grâce au Plan d’action sur la lecture à l’école seront poursuivis dans les prochaines années, afin que les établissements scolaires soient plus à même d’opérer la transformation de leurs bibliothèques en carrefours d’apprentissage.

La CBPQ est un organisme professionnel fondé en 1969, comptant près de 400 membres. Sa mission principale est de protéger le public et d’assurer le rayonnement de la profession de bibliothécaire.

– 30 –

Pour information :    Pascale Félizat-Chartier, directrice générale | dg@cbpq.qc.ca | 514 845-3327