Lettre à Madame Sonia Paulus, mairesse de la ville de Sainte-Marthe-sur-le-lac

 

Montréal, le 13 mars 2017

 

Madame Sonia Paulus, mairesse
Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac
3000, chemin d’Oka
Sainte-Marte-sur-le-Lac, Québec  J0N 1P0

 

OBJET : Affichage du poste de Responsable de la bibliothèque municipale de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac

 

Madame Paulus,

La Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec (CBPQ) a pris connaissance de l’affichage du poste de Responsable de la bibliothèque municipale de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac qui se termine le 26 mars 2017.

La CBPQ a pour mission principale la protection du public et le rayonnement de la profession. Elle voit aux intérêts professionnels de ses membres et fait connaître le savoir-faire des bibliothécaires professionnels et des professionnels de l’information.

Au nom de nos membres, je souhaite vous exprimer notre inquiétude face aux exigences demandées pour ce poste d’envergure. En effet, celles-ci ne nous semblent pas adéquates. La détention d’une maîtrise en sciences de l’information devrait être le prérequis exigé.

Nous désirons vous exprimer l’importance d’effectuer une formation universitaire de deuxième cycle en sciences de l’information pour développer les compétences nécessaires à ce type de poste en accord avec les recommandations de l’American Library Association. À l’ère du numérique, les bibliothèques municipales sont à une époque charnière de leur existence. Dans ce contexte où elles doivent redéfinir leur rôle afin de répondre aux demandes croissantes de nouveaux outils et services liés aux nouvelles technologies, il nous apparait que seul un professionnel de l’information qualifié est en mesure de répondre adéquatement aux impératifs et contraintes liées à votre besoin.

Afin d’assurer le respect des meilleures pratiques et des normes en vigueur dans le domaine, la personne qui dirige la bibliothèque doit détenir la formation adéquate, et ce au même titre que tous les services et infrastructures offerts à vos concitoyens. C’est une question d’égard envers le principe de respect des compétences des diverses professions.

C’est dans ce contexte que la CBPQ regrette que votre administration ignore, dans cet affichage de poste, les pratiques d’usage au Québec et ailleurs en ce qui a trait aux compétences d’un responsable de bibliothèque qui, dans ce cas, pourrait avoir le titre de directeur(trice) de bibliothèque. Les citoyens de votre municipalité pourraient ainsi bénéficier d’un(e) bibliothécaire d’expérience pour veiller au bon  développement et au maintien d’une offre de services de qualité dans leur bibliothèque.

Nous espérons que vous orienterez votre choix vers une personne qualifiée dans ce domaine.

Je vous prie d’agréer mes salutations distinguées.

 

Le président,

Guy GOSSELIN