Prix Bibliothécaire de l'année 2011

ven, 02/03/2012

Monsieur Martin Poirier, lauréat du prix « Bibliothécaire de l'année 2011 »

Remise du prix « Bibliothécaire de l’année 2011 » à Monsieur Martin Poirier à l’Université de Sherbrooke le 3 février 2012

Monsieur Louis Houle, président de la CBPQ a remis le 3 février dernier, le prix « Bibliothécaire de l’année 2011 » à Monsieur Martin Poirier pour la planification et la gestion du projet de rénovation de la Bibliothèque Roger-Maltais de l’Université Sherbrooke.

La remise du prix s’est faite en présence de Madame Lucie Laflamme, Vice-rectrice aux études, de Madame Sylvie Belzile, directrice du Service des bibliothèques et des archives, et de nombreux collègues de la bibliothèque, tous réunis pour l’occasion à l’Agora du Carrefour de l’information du Pavillon Georges Cabana de l’Université de Sherbrooke.

Monsieur Houle a rappelé qu’en 2011, trois candidatures ont été proposées au prix et c’est le 20 octobre 2011 que les membres du Conseil d’administration de la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec, qui constituent dorénavant le jury du Prix, ont sélectionné la candidature de M. Martin Poirier.

Il a souligné les critères d’admissibilité au prix qui ont retenus l’attention du jury :

a) Avoir contribué à améliorer l’image de la profession et à sa mise en valeur dans son milieu de travail et dans la collectivité.

b) Avoir fait preuve d’un leadership certain dans son établissement et dans le milieu professionnel.

c) S’être démarqué par son audace dans ses choix de méthodes et de moyens innovateurs.

d) Avoir identifié des solutions ingénieuses à des problèmes et questions liés à la gestion de l’information.

Autres facteurs :

e) Impact de la réalisation sur le milieu de travail et sur la communauté

f) Adaptabilité de la réalisation à d’autres milieux Il a tenu à revenir sur plusieurs aspects du projet présenté par Monsieur Poirier. Celui-ci a consacré une année à la planification et à la gestion du projet de rénovation de la Bibliothèque Roger-Maltais de l’Université de Sherbrooke qui est la bibliothèque principale desservant cinq facultés, avec une collection de 500 000 documents sur trois étages.

La particularité du projet réside dans le fait qu’il ne devait au départ servir qu’à éliminer l’amiante de l’édifice et à rénover le système de ventilation.

M. Poirier a réussi grâce à sa ténacité à convaincre les décideurs de rénover l’édifice en y ajoutant une plus-value pour les clientèles en repensant l’aménagement de la bibliothèque universitaire pour en faire une digne du 21e siècle.

À titre de chargé du projet, il a assuré les liens entre les responsables du Service des immeubles, les architectes et l’entrepreneur responsable du chantier

Il a coordonné l’ensemble des activités de déménagement des collections et du personnel et entretenu la communication de l’évolution du projet à la communauté universitaire sur une base régulière.

Tout au long du projet étalé sur une année (mars 2010-11 mai 2011) M. Poirier s’est démarqué par son sens de l’organisation, sa diplomatie et sa vision de la nouvelle bibliothèque. Trois étapes ont balisé le projet :

  • Le volet Communication
  • Le volet élagage et déménagement
  • Le volet Nouveaux espaces

Communication

Une stratégie de communication imprimés et web a été développée par M. Poirier, de concert avec l’équipe du Service des communications et du Service des bibliothèques et archives, en utilisant un visuel commun avec le slogan « La bibliothèque se met à la page ! »

Élagage et déménagement

Évaluation des documents pour élagage et transfert des collections dans une autre bibliothèque en étroite coordination avec le calendrier de rénovation des lieux.

Nouveaux espaces

Planification de nouveaux espaces en réponse aux besoins de la communauté universitaire et du personnel et réaménagement de la bibliothèque afin de l’adapter aux nouvelles réalités de travail des étudiants. Ainsi, entre autre, un laboratoire de formation documentaire a été ajouté ainsi qu’une salle de travail polyvalente.

La méthodologie développée lors de ce projet, comprenant le déménagement des collections, le calcul des espaces requis, la réflexion sur la conception de nouveaux espaces et le maintien d’une communication efficace avec les divers intervenants, est un exemple de modèle transférable à toute bibliothèque appelée à réaliser un réaménagement de ses espaces.

En conclusion, M. Poirier a su démontré le rôle essentiel d’un bibliothécaire à titre de partenaire indispensable dans tout projet de rénovation ou de construction de bibliothèque.

M. Poirier est depuis 2006 directeur de la Bibliothèque Roger-Maltais (Sciences humaines) et Bibliothèque de musique à l’Université de Sherbrooke.

Il a à son actif plusieurs publications dont un recueil de poésie « Les matins carnivores » aux Éditions Triptyque, 2002 qui lui a valu d’être Finaliste au Grand prix du livre de la ville de Sherbrooke (création littéraire) et le Prix Gaston-Gouin de l’Association des auteurs des Cantons de l’Est.

Le prix « Bibliothécaire de l’année » a été établi en 2003 à la suite d’une résolution adoptée en assemblée générale par les membres de la CBPQ.

Il a été remis la dernière fois en 2008 à Madame Lise Thériault de la bibliothèque de Sainte-Thérèse.

De 2009 – 2010 il a fait relâche à l’occasion du 40e anniversaire de la CBPQ qui a remis des prix reconnaissance à sept professionnels s’étant distingués dans leurs milieux respectifs.

Le prix vise à mettre en valeur la profession de bibliothécaire en soulignant les réalisations exceptionnelles d’un membre de la CBPQ.

Il consiste en une plaque honorifique, un cachet de 500 $, une participation gracieuse au congrès annuel des milieux documentaires du Québec, ainsi que les frais d’adhésion annuelle à la Corporation, soit une valeur de 1 200 $.

La Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec est le seul organisme professionnel au Québec à être mandaté pour représenter et promouvoir la profession de bibliothécaire. Fondée en 1969 (loi du Québec 1969, C.105), la CBPQ compte plus de 700 adhérents qui pratiquent tant dans le secteur public que privé.

-30 Source : Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec www.cbpq.qc.ca

Membres du comité du Prix 2011